Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

Déficit budgétaire : "Nous nous exposons à un retournement brutal de la météo financière", estime François Lenglet

François Lenglet
Publié le 31 mai 2021 à 13h21, mis à jour le 31 mai 2021 à 13h27
JT Perso

Source : JT 20h WE

MISE AU POINT - L'État a beaucoup dépensé ces derniers mois. Le déficit budgétaire devrait atteindre 220 milliards d’euros à la fin de l’année 2021. Une somme gigantesque qui n’émeut pourtant personne, selon François Lenglet.

Pas de crise financière, pas de diatribes de l’opposition : l’annonce d'un déficit budgétaire de l'année 2021 de 220 milliards d'euros n’a pas provoqué une ride sur l’eau. Pourtant, le seul dépassement de 47 milliards d'euros (l’équivalent du budget de l’Éducation nationale) représente 1200 euros de dette supplémentaire par foyer fiscal. Le déficit total de 2021 (les 220 milliards d'euros), va quant à lui compter pour 5600 euros par ménage.  

Pourquoi alors une telle indifférence ? François Lenglet, spécialiste économie de TF1, évoque trois raisons… qui sont trois illusions, selon lui. 

La France en pré-campagne multiplie les dépenses

François Lenglet, spécialiste économie à TF1

Premièrement, l’exécutif brandit son "quoi qu’il en coûte", comme si personne n'allait devoir payer la facture. Alors qu’il aurait dû dire : "Quoi qu’il VOUS en coûtera un jour".  Deuxièmement, le prix de la dette, le taux d’intérêt, reste faible. Cela est vrai, mais cette politique fait grimper la bourse et creuse les inégalités, parce qu’elle profite aux riches. Elle ne peut pas durer. Troisièmement, tous les pays font pareil. Là encore, prudence. L’Allemagne commence à remettre ses finances en ordre. Les États-Unis et le Royaume-Uni augmentent les impôts pour combler les trous… Alors que dans la France en pré-campagne électorale, on multiplie les dépenses.  

Nous nous exposons à un retournement brutal de la météo financière. Pour reprendre la formule de Warren Buffet, un investisseur américain : "C’est quand la marée se retire qu’on voit ceux qui nagent sans maillot de bain".


François Lenglet

Tout
TF1 Info