La flambée des prix de l'énergie

Économies d'énergie : ces communes qui baissent le chauffage

TF1 | Reportage V. Lamhaut, J. Ajili, T. Chartier
Publié le 17 mars 2022 à 20h09, mis à jour le 18 mars 2022 à 16h03
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Le prix du fioul domestique flambe depuis plusieurs semaines.
La facture payée par les communes pour chauffer les édifices publics devient de moins en moins supportable.
De nombreuses municipalités tentent de s'adapter, comme dans le Nord, où le 20H de TF1 s'est rendu.

Depuis dix jours, dans la mairie de Liessies (Nord), la température est passée de 20 à 19°C. Le maire a fait le calcul. La facture liée au chauffage va augmenter de 600 euros en un an. La baisse de la température va lui permettre de réaliser une économie. "Le fait de baisser d'un degré permet de faire une économie sur les factures de 7% environ. Sur 2 800 euros, ça va représenter une économie de 200 euros", estime Alain Richard (SE).

Quant à la commune d'Oxelaëre, elle a réussi à réduire sa facture de 1 000 euros en quatre mois grâce à une astuce. Dans les salles communales, la température n'est pas figée. Elle évolue en fonction de l'activité. 

De grandes viles comme Lille (Nord) surveillent aussi attentivement la consommation. Dans ce bâtiment public, la facture a été allégée de 7 000 euros notamment grâce à un employé. "J'ai coupé totalement le chauffage puisqu'il fait une température suffisante dans le bâtiment. Et en plus, il y a un beau soleil sur Lille actuellement", explique Jean-François Soubrane, correspondant Énergie - Lille. Dans chaque espace public, un agent est désigné pour limiter le gâchis d'énergie. Il est chargé en plus de sensibiliser ses collègues. Ce système est mis en place depuis six ans à Lille. Il a permis à la commune d'économiser 30 000 euros chaque année.


TF1 | Reportage V. Lamhaut, J. Ajili, T. Chartier

Tout
TF1 Info