Le gouvernement a décidé de plafonner l'augmentation du prix de l'électricité à 4% cette année. Cela aurait dû être dix fois plus et ça fait toute la différence pour les particuliers comme pour les entreprises. L'État demande à EDF de faire l'effort.

Nous avons fait le compte avec une mère de famille, Emmanuelle Pianetti. Pour son trois pièces de 55m², elle paie son électricité au tarif réglementé à 47,87 euros par mois. En février, avec l'augmentation limitée à 4 %, elle ne paiera que 1,9 % de plus tous les mois. Un soulagement, car si la hausse réelle du prix de l'électricité n'avait pas été limitée, elle arriverait à un total mensuel de 64 euros.

Pour réussir à limiter drastiquement cette hausse, le gouvernement a presque supprimé la principale taxe sur l'électricité, la CSPE (Contribution au Service Public d'Électricité). Le mois prochain, elle va diminuer de 98% pour un coût de 8 milliards d'euros pour l'État. Mais baisse cette taxe n'est pas encore suffisante pour limiter la hausse des tarifs réglementés à 4%. L'État a demandé un effort à EDF. L'entreprise va devoir mettre sur le marché plus d'électricité nucléaire peu chère. "Normalement, EDF vend un tiers de son électricité à un prix cassé pour que les consommateurs ne paient pas trop cher. Là, on demande à EDF de vendre 40% de son électricité nucléaire à prix cassé pour éviter que la facture n'explose", explique Nicolas Goldberg, expert en énergies au cabinet "Colombus consulting".

Faut-il craindre une forte hausse l'année prochaine ? EDF prévient dans un communiqué "un report sur douze mois à partir du 1er février 2023 d'une partie de l'augmentation tarifaire". Autre son de cloche du côté du gouvernement. Pour Bruno Le Maire, ministre de l'Économie, "ce n'est pas ce que nous avons décidé. Il aura été commode de dire - on va étaler la facture - on va reporter à plus tard - puis les Français paieront un peu plus tard de manières échelonnées. Ce n'est pas la solution que nous avons retenue". EDF prévient, car dans les années à venir, il lui faut investir des dizaines de milliards d'euros dans la transition énergétique.

TF1 | Reportage P. Gallacio, V. Abellaneda, F. Moncelle


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info