Crise de l'énergie : "fin de l'abondance" et début de la "sobriété"

Macron appelle les PME et les collectivités locales à ne pas signer de contrats d'énergie "à des prix fous"

A Lo.
Publié le 22 septembre 2022 à 14h40
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Emmanuel Macron a conseillé à toutes les entreprises ou collectivités en train de renégocier leurs contrats énergétiques de ne pas accepter "des prix fous".
Selon lui, les négociations menées "collectivement", et notamment au niveau européen, vont permettre de fixer "des prix plus raisonnables".

Appel à la prudence de la part d'Emmanuel Macron. De retour de l'Assemblée générale des Nations Unies, le président de la République a conseillé aux "petites et moyennes entreprises", "collectivité locale" et "bailleur social" de ne pas signer des contrats avec des tarifs d'électricité au prix fort. "On vous propose des prix d'électricité pour renégocier vos contrats à des prix fous. Ne les signez pas aujourd'hui", a ainsi déclaré Emmanuel Macron, interrogé par BFMTV.

"Des prix plus raisonnables" dans les prochaines semaines

Selon lui, des négociations menées "collectivement", "en européen, avec les Américains et d'autres", vont permettre de retrouver "des prix plus raisonnables" dans les prochaines semaines, sans donner plus de précisions. Cela devrait "donner de la visibilité sur les prix du gaz et de l'électricité pour que tout cela soit soutenable", a encore justifié le président de la République, ajoutant : "Pas d'emballement, pas d'inquiétude."

Face à la flambée des prix de l'énergie, de nombreuses entreprises avaient fait état de leurs difficultés à répondre à cette hausse spectaculaire. Alors qu'un bouclier tarifaire a été mis en place et a été prolongé pour les ménages, le gouvernement a seulement ouvert quelques aides pour les entreprises.

Lire aussi

Sur LCI, le ministre délégué au Logement et à la Ville, Olivier Klein, avait appelé les bailleurs sociaux à la même prudence quant à la renégociation d'abonnements de gaz ou d'électricité, en plein flambée des prix. Il avait ainsi expliqué qu'il fallait faire attention à "ne pas reprendre au prix fort, sur une période trop longue", un contrat énergétique.


A Lo.

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info