Énergie : une fin d'année sous le signe de la sobriété

Sobriété énergétique : à quelles aides a-t-on droit pour installer un thermostat chez soi ?

M.D. | Reportage vidéo TF1 Emma Vinzent et Charlotte Sébire
Publié le 20 octobre 2022 à 16h37
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

L'État propose un coup de pouce pour encourager les Français à s'équiper d'un thermostat programmable.
Ce petit boîtier vous permet de contrôler et de régler - parfois même distance - la température dans votre logement.
Selon l'Agence pour la Transition énergétique, un foyer peut ainsi réduire de 15 % le montant de sa facture d'énergie.

Face à la flambée des prix de l’énergie, et à l’heure où les Français sont appelés à se mobiliser pour limiter leur consommation de chauffage, il devient incontournable. Certes, avec des températures aussi douces qu’actuellement, pas besoin encore d’allumer le chauffage. Mais la facture va vite grimper dès les premiers frimas. La solution la plus efficace et la plus simple pour limiter votre consommation sans grelotter tient en un petit boîtier : le thermostat programmable. 

À ce jour, seulement un million de foyers en sont dotés en France. Depuis 2020, l’Etat a donc mis en place une aide d'un montant de 150 euros (sans conditions de revenus) pour encourager les Français à s’équiper. Le particulier qui témoigne dans le reportage du 20H de TF1 en tête de cet article en a ainsi bénéficié pour remplacer sa vieille chaudière à gaz par une pompe à chaleur flambant neuve : ce changement lui permet d’obtenir une prime Certificat d’économie d’énergie de 2500 euros, qui comprend ce bonus de 150 euros pour l’installation du thermostat. 

Le dossier de presse du plan de sobriété énergétique pour l'hiver présenté le 6 octobre dernier par le gouvernement indiquait par ailleurs que "l’État offre un accompagnement jusqu’à 65 euros par ménage pour l’installation d’un programmateur sur une chaudière existante", avec "la prime programmateur de chauffage, via le programme de certificats d’économies d’énergie".

Lire aussi

Une fois installé, ce type de dispositif permet notamment d’éviter d’allumer et d’éteindre la chaudière trop souvent, ce qui a pour effet d’ailleurs d’abîmer le système électrique. Et aussi et surtout de mieux contrôler la température intérieure de son logement. "Vous pouvez voir d’un côté la température de consigne et la température qu’il fait dans votre habitation de l’autre", explique, dans la vidéo de TF1, Chabane Kessaï, gérant de l’entreprise France Ecoline, spécialisée dans l’installation d’équipements thermiques. D’après l’Agence de la transition énergétique (Ademe), grâce à ce boîtier, un foyer peut espérer réduire de 15% ses dépenses en chauffage.

Comptez entre 150 et 250 euros pour un modèle connecté

Il existe de nombreux modèles. Les plus hauts de gamme permettent même de contrôler sa consommation d’énergie à distance directement depuis son smartphone, via une application. Des modèles premier prix sont disponibles à partir de 30 euros. Mais pour un thermostat connecté, qui permet de contrôler son chauffage à distance, comptez entre 150 et 250 euros, selon le comparateur en ligne du site de l'association UFC-Que Choisir. Dans tous les cas, il faudra faire appel à un professionnel pour l’installation 

Au final, avec la main d’œuvre comprise, l’investissement se situe entre 300 à 400 euros (sans le bonus versé par l'Etat). Un investissement non négligeable. Mais, tenant compte des économies à venir, il sera rapidement être amorti. Enfin, pour ceux au chauffage électrique individuel, il existe également des boîtiers à poser directement sur les radiateurs. Il vous en coûtera une centaine d'euros par radiateur, et vous ne pourrez pas bénéficier d'un coup de pouce de l’Etat. 


M.D. | Reportage vidéo TF1 Emma Vinzent et Charlotte Sébire

Tout
TF1 Info