SpaceX se lance dans le tourisme spatial

Espace : face à la concurrence, Ariane se réinvente

Publié le 24 septembre 2021 à 20h13, mis à jour le 24 septembre 2021 à 22h38
JT Perso

Source : JT 20h WE

ArianeGroup a annoncé la suppression de 600 postes. La fusée européenne est aujourd'hui beaucoup plus cher que celle d'Elon Musk et moins compétitive. Ce plan social doit donc permettre d'inverser cette tendance avec le lancement d'Ariane 6 en 2022.

Pendant des décennies, Ariane a été l'image même de la réussite. La fusée la plus fiable du monde. 50% des satellites mondiaux sont partis avec elle. Mais aujourd'hui, un nouvel acteur du spatial grignote le marché, SpaceX. Ses fusées emportent des satellites et des passagers. Ses propulseurs reviennent sur Terre et sont réutilisables et la fabrication des engins coûtent deux fois moins cher.

L'agence spatiale européenne est constituée d'un grand nombre de pays. Les morceaux d'Ariane sont faits un peu partout et on les réunit dans un même endroit. À la différence de SpaceX, qui est construit au même endroit.

La solution, c'est Ariane 6. Depuis quatre ans, on construit son nouveau pas de tir en Guyane. La fusée quant à elle sera désormais construite à l'horizontale. Une méthode moins chère et plus rapide que l'ancienne version construite à la verticale. On passe donc de l'artisanat d'art à fabrication industrielle.

Production plus moderne, regroupement des sites, moins de cadres et plus de techniciens. C'est ce qui permettra à Ariane 6 de rivaliser avec SpaceX. Enfin, à la fin de l'année 2021, c'est à bord de l'ancienne version Ariane 5 que la prestigieuse Nasa a choisie d'envoyer son bien le plus précieux, le télescope James Webb, le successeur d'Hubble. La preuve qu'Ariane est encore compétitive dans la course à l'espace.


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info