Le WE

Énergie : "Le renouvelable ne suffira pas" à satisfaire les besoins de la France, explique François Lenglet

La rédaction de TF1/LCI
Publié le 10 octobre 2021 à 20h15, mis à jour le 11 octobre 2021 à 15h10
JT Perso

Source : JT 20h WE

DÉCRYPTAGE - Alors que le débat sur le nucléaire est sur le devant de la scène à quelques mois de l'élection présidentielle, François Lenglet, spécialiste économie de TF1, explique pourquoi la France ne peut pas tout miser sur les énergies renouvelables.

Le mot "nucléaire" est revenu plusieurs fois dans la bouche des politiques ces derniers jours. Emmanuel Macron, Valérie Pécresse, Xavier Bertrand, ou encore Éric Zemmour en parlent. Même les socialistes se divisent sur le sujet. Alors, pourquoi ce retour en grâce de nos centrales ?

Selon François Lenglet, spécialiste économie de TF1, "c'est l'extraordinaire envolée des prix du gaz qui nous fait redécouvrir le nucléaire". "Dans un monde où l'énergie est chère, nos 56 centrales françaises retrouvent de l'éclat, car elles permettent l'indépendance énergétique du pays. Du coup, nos politiques s'en emparent (...) pour en faire un instrument de souveraineté dans leur programme", précise-t-il.

Par la suite, François Lenglet explique que "la France n'est pas la seule à retrouver des atomes crochus avec le nucléaire. Le Royaume-Uni et les États-Unis font pareil. Et la Chine ne l'avait jamais abandonné."

Car les énergies renouvelables, éolienne et solaire, "ne suffiront pas, car elles demanderaient une surface considérable et elles sont par nature intermittentes : il n'y a ni soleil ni vent à longueur de temps." Dès lors, selon le spécialiste de TF1, "il faut compléter avec une source d'énergie pilotable."

Lire aussi

Notre spécialiste économie rappelle que "seul le nucléaire n'émet pas de carbone", même si cela se fait "au prix de déchets radioactifs". Reste que grâce au nucléaire, "la France n'émet que 41 grammes de carbone par kilowatt-heure d'électricité." À titre de comparaison, "l'Allemagne, qui a renoncé au nucléaire, et utilise le gaz, pollue 10 fois plus que nous : elle émet 431 grammes." En Pologne, où l'énergie est très largement issue de centrales à charbon, le bilan est même de 668 grammes de carbone par kilowatt-heure d'électricité.


La rédaction de TF1/LCI

Tout
TF1 Info