Inflation : les prix s'envolent

Hausse des prix: qui va vraiment profiter des aides de l'État ?

Publié le 10 juillet 2022 à 20h07, mis à jour le 10 juillet 2022 à 22h04
JT Perso

Source : JT 20h WE

Le projet de loi sur le pouvoir d'achat arrive en commission à l'Assemblée nationale cette semaine. Élisabeth Borne en a dressé les grandes lignes, mais tentons ce soir d'y voir plus clair.

Chèque alimentaire, aides pour le carburant, suppression de la redevance télé... Qui aura droit à quoi ?

La hausse des prix des carburants le frappe de plein fouet. En faisant 60 km par jour, Yalcin dépense environ 300 euros par mois pour aller travailler. Il est ouvrier, et son épouse, employée à mi-temps. Le couple a deux enfants et gagne 3 000 euros par mois. Début octobre, ils vont bénéficier de l'indemnité carburant : 200 euros pour le foyer plus 50 euros, car Yalcin est un gros rouleur. En revanche, il ne touchera pas l'aide destinée aux neuf millions de foyers les plus modestes : 100 euros plus 50 euros par chaque enfant à charge, versée à la rentrée aux allocataires du RSA, de l'AAH, du Minimum Vieillesse et des APL.

Robin, lui, est étudiant en alternance. Il gagne 1 450 euros net par mois, touche les APL. Il percevra cinq euros de plus, soit 155 euros. Il va aussi recevoir l'indemnité carburant et l'aide à l'inflation, à hauteur de 100 euros à chaque fois.

Quant à Alexandra, elle est au chômage. Ses 1 200 euros net par mois d'indemnité vont être revalorisés pour atteindre 1 235 euros. Elle, qui n'a pas de voiture, touchera simplement 100 euros pour faire face à ses dépenses du quotidien. Alexandra touchera aussi les aides qui concernent l'ensemble des Français : le bouclier tarifaire pour le gaz et l'électricité et la suppression de la redevance télé.

TF1 | Reportage N. Gandillot, J. Duong


La rédaction TF1 Info

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info