Énergie : une fin d'année sous le signe de la sobriété

Supermarchés : l’aberration des rayons frais toujours sans porte

La rédaction de TF1info | Reportage vidéo : Médéric Pirckher, Aurélie Janssens
Publié le 3 octobre 2022 à 15h09
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Alors que la sobriété énergétique s'impose à tous, les rayons de supermarchés sans porte choquent.
Ces espaces ouverts sont très énergivores.
Pourtant, des engagements avaient été pris en 2020.

Au rayon frais d'un supermarché de Plérin (Côtes-d'Armor), mieux vaut porter une doudoune. Certains clients y voient un flagrant gaspillage d'électricité. "C'est un peu en contradiction avec la crise écologique qui va arriver. Moi, ça me fait un peu mal aux yeux", déplore un jeune homme à notre micro. Ce client aimerait que les vitrines ouvertes se ferment avec des portes. 

Pas d'obligation légale

Dans un autre magasin que nos équipes ont visité, la quasi-totalité des rayons frais ouverts a été changé il y a deux mois par des vitrines à portes. L'hypermarché a investi près de 700.000 euros pour changer ces réfrigérateurs. "Depuis qu'on a fermé les vitrines, j'utilise à peu près deux et demi centrales à froid contre quatre au départ. On a baissé de 40% notre consommation de froid et ça nous a généré 17% d'économie de consommation sur la facture générale", explique Eric Le Lostec, directeur d'un E. Leclerc à Plérin. Cela équivaut à 90.000 euros d'économie sur l'année.

Lire aussi

Aujourd'hui, aucune loi n'impose la mise en place de réfrigérateurs fermés dans les supermarchés. Cela dépend du bon vouloir des gérants. "L'investissement est lourd, mais il est supportable et même souhaitable. Il fallait qu'on passe au 21e siècle. Oui, ça coûte cher mais il y a un retour sur investissement sérieux", selon Nicolas Chaussée, adhérent E. Leclerc.

Dans les hypermarchés, les rayons froids représentent à eux seuls la moitié de la facture globale d'électricité.


La rédaction de TF1info | Reportage vidéo : Médéric Pirckher, Aurélie Janssens

Tout
TF1 Info