Le 13H

L'ex-patron de Bricorama ne reprendra pas les chantiers de Saint-Nazaire : qu'en pensent les salariés ?

Publié le 14 avril 2021 à 13h14, mis à jour le 14 avril 2021 à 16h25
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

REPORTAGE - Ce mercredi matin, on a appris que la seule offre de reprise des chantiers de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) était rejetée par le gouvernement. Sur place, l'incertitude et l'inquiétude règnent.

Les chantiers de l'Atlantique resteront aux mains de l'État. Ce dernier, qui détient 80% de la capitale de la société, vient de refuser l'offre de Jean-Claude Bourrelier. Le fondateur de Bricorama souhaite en acquérir 40%. Une annonce qui rassure les ouvriers rencontrés ce mercredi matin aux abords des grilles. "C'est important que l'État garde quand même la main sur le chantier", explique l'un d'eux.

Désormais, le gouvernement est le seul maître à bord. Une conclusion dans ce dossier qui dure depuis plus de trois ans. À proximité, dans le quartier de Penhoet, on suit de très près la situation des chantiers. La construction navale est l'un des poumons économiques de la ville. Pour les habitants croisés dans la matinée, la présence de l'État est indispensable. "Il faut que ça reste français. Il ne faut pas envoyer notre patrimoine dans les pays étrangers ou quoi que ce soit", explique l'un deux. Au chantier, le carnet de commandes se remplit jusqu'en 2025. Et plus de 3000 personnes y travaillent directement.

L'économie vous intéresse ? Alors découvrez le podcast de l'émission "Perri Scope"

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée :

Sur APPLE PODCAST 

Sur DEEZER 

Sur SPOTIFY

Tous les jours, Pascal Perri reçoit les meilleurs experts, économistes, chefs d'entreprise, représentants du monde du travail pour des conversations économiques éclairées et des échanges respectueux mais sans concession.


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info