Le 13H

VIDÉO - Miel : les apiculteurs s'attendent à une récolte prometteuse

La rédaction de TF1info | Reportage G. Gruber, G. Gravina, C. Eckserley
Publié le 3 mai 2022 à 13h15
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Pour ce printemps 2022, la récolte de miel s'annonce excellente, avec une quantité multipliée par cinq par rapport à l'année dernière.
Une bonne nouvelle qui s'explique par une météo clémente.
Le 13H de TF1 s'est rendu en Meurthe-et-Moselle, où les apiculteurs ont le sourire.

À quelques jours de la récolte, dans l'exploitation de deux apiculteurs de Meurthe-et-Moselle rencontrés par le 13H de TF1, les ruches sont en effervescence. Car le miel est déjà présent en quantité, une abondance favorisée par la belle météo de ces derniers mois, à savoir "une vingtaine de degrés, pas de pluie et du soleil tous les jours", explique Rémy Coche, apiculteur professionnel. De quoi booster l'activité des abeilles.

Grâce à ce temps qui a l'air de durer, on va certainement faire une récolte digne de ce nom"

Pour ce printemps 2022, jusqu'à dix tonnes de miel sont d'ailleurs attendues à Laneuvelotte, alors que l'année dernière avait été catastrophique : seules deux tonnes avaient été récoltées. En cause, une météo trop froide et pluvieuse. "On a encore des séquelles de l'année dernière avec des reines qui se retrouvent non fécondées", lance Hervé Coche, apiculteur professionnel. "Mais grâce à ce temps qui a l'air de durer, avec du soleil, on va certainement faire une récolte digne de ce nom", poursuit-il.

Lire aussi

Seuls 40% du miel consommé par les Français est produit dans l'Hexagone. Alors, pour inciter les apiculteurs amateurs à se lancer, certaines associations proposent des formations. Entouré de ses apprentis, Francis Coulaud enseigne les bons réflexes pour s'occuper des abeilles. "C'est un savoir ancestral. Il est important de créer des ruchers écoles où des personnes sont désireuses de retransmettre ce savoir qui ne peut être qu'oral", explique le formateur. 

Des conseils précieux pour Sonia qui, dans quelques semaines, aimerait débuter sa propre récolte de miel. "On a été cherché des essaims en Alsace et on espère pouvoir en récolter un peu cette semaine", indique-t-elle.


La rédaction de TF1info | Reportage G. Gruber, G. Gravina, C. Eckserley

Tout
TF1 Info