Le cours du blé vient de battre un nouveau record.
Pain, pâtes... Ces prix pèsent déjà sur le porte-monnaie des Français.

Dans une boulangerie, ce mardi matin, un petit coup d'œil sur les prix suffit pour constater que tout a un peu augmenté. Pour les clients, l'augmentation n'est pas encore significative, d'autant qu'ils restent très fidèles à leur boulanger préféré. Une hausse comme un effet domino, puisque c'est la conséquence de l'augmentation du prix du blé partout dans le monde.

Aurélien Flinois, boulanger, achète pourtant sa farine en France, mais ça n'a pas empêché la hausse du prix. Il achète les 100 kilos à dix euros de plus qu'il y a quinze jours : "Il n'y a aucune négociation possible".

Meunier, Vincent Grauwin fabrique la farine avec du blé acheté en Europe. Mais depuis la guerre en Ukraine, les prix explosent : "On achète à 430 euros la tonne, alors qu'il y a deux mois c'était 260 euros la tonne. C'est énorme, du jamais-vu depuis 2008".

Avec du blé, on fabrique de nombreux produits comme les pâtes. Dans un supermarché ce mardi matin, on constate que le kilo de farfalles a augmenté de 25% en un mois. Les consommateurs ont déjà changé leurs habitudes : "On fait attention à ce qu'on mange, on mange un peu plus de pommes de terre et un peu moins de pâtes", témoigne une cliente. 

Et maintenant, les meuniers attendent la prochaine récolte de blé, cet été. Mais à coup sûr, les prix vont encore augmenter.


TF1 | Reportage Sébastien Hembert, Z. Agili

Tout
TF1 Info