Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

Les commerces alimentaires ont fait une très bonne année 2020

Publié le 2 janvier 2021 à 13h11, mis à jour le 2 janvier 2021 à 16h48
JT Perso

Source : JT 13h WE

L'essentiel

L'année 2020 a été très difficile pour bon nombre de commerces. Seules les enseignes alimentaires semblent avoir tiré leur épingle du jeu.

Malgré la crise sanitaire, les commerces alimentaires s'en sont bien sortis en 2020. Bouchers, poissonniers et cavistes ont pu rester ouverts pendant les confinements et ont même fait un meilleur chiffre d'affaires qu'en 2019, soit +10%.

Pour les commerces non alimentaires, c'est plus compliqué. Au printemps, ils ont dû fermer pendant deux mois et à l'automne, pendant un mois. Jusqu'ici, les chiffres nationaux ne sont pas encore tombés, mais le secteur de l'habillement semble le plus touché. Alors, pour écouler les stocks, opérations promotions et ventes privées.

De leur côté, les magasins de décoration s'en sortent un peu mieux, mais au prix de gros efforts. Patricia Bechiau par exemple travaille sept jours sur sept depuis un mois. Prochaine étape décisive, les soldes d'hiver. Cette année, elles commenceront le 20 janvier.