Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

Les entreprises vont-elles augmenter les salaires ? La mise au point de François Lenglet

La rédaction de TF1
Publié le 13 septembre 2021 à 10h28
JT Perso

Source : JT 20h WE

EXPLICATIONS - Candidats à la présidentielle, patron du Medef... Différentes personnalités évoquent la hausse des salaires. Pourquoi cette unanimité ? Cette augmentation va-t-elle se faire ? Les réponses de François Lenglet, spécialiste économie de TF1.

Les augmentations de salaire vont-elles pleuvoir cette année ? Le gouvernement multiplie les prises de parole pour pousser les entreprises à augmenter les bas salaires. Bruno Le Maire les a notamment interpellées lors du grand évènement annuel du Medef fin août. Si les entreprises n'évacuent pas complètement le sujet, elles pointent les coûts qu'une telle hausse engendrerait. "Si les salaires augmentent, les prix vont augmenter", a notamment mis en garde le président du Medef Geoffroy Roux de Bézieux, en évoquant l'hôtellerie-restauration. La pression vient aussi des syndicats, qui font des salaires un des sujets de la rentrée sociale. Alors, est-ce envisageable ? 

François Lenglet, notre spécialiste économie, explique d'abord l'émergence du débat sur la hausse des salaires par les conséquences des séquelles de la crise sanitaire : "Un million d'emplois ne trouvent pas preneurs en France, dans la restauration par exemple", précise-t-il. "Alors, pour attirer les candidats dans la cuisine, il faut rallonger la sauce. Ensuite, il y a la hausse des prix qui va largement dépasser 2%, les augmentations dans la fonction publique et la campagne électorale où les candidats rivalisent de propositions pour séduire les électeurs."

Lire aussi

Pour François Lenglet, cette augmentation de salaire va "sans aucun doute" se faire comme dans de nombreux pays pour ne pas pénaliser la compétitivité française : "Aux États-Unis, les rémunérations ont augmenté de plus de 4% et elle est de 15% dans la restauration. Cette hausse est supérieure à 8% au Royaume-Uni. Et en Allemagne et en Espagne, on relève le salaire minimum". En d'autres termes, "le rapport de forces est en train de s'inverser au profit des travailleurs après quarante ans où les employeurs ont eu la main".


La rédaction de TF1

Tout
TF1 Info