Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

Des hôtels ouverts mais... déserts

Publié le 27 novembre 2020 à 13h05
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

REPORTAGE - De nombreux secteurs, dont celui de l'hôtellerie, sont en détresse. Les hôtels sont autorisés à ouvrir pendant ce nouveau confinement. mais avec toutes les restrictions, ils n'ont presque pas de clients.

Dans l'hôtel-restaurant de Besse-en-Chandesse (Puy-de-Dôme) où se rend TF1 dans la vidéo ci-dessus, 249 chambres sont disponibles, mais aucune n'est occupée. Il y règne un silence assourdissant. Après plusieurs jours sans aucun client, Bruno Vesval a choisi de fermer temporairement son établissement le 1er novembre dernier. Il a coupé le chauffage qui lui coûtait 1 600 euros par semaine. Car depuis des mois, il est dans l'incapacité de payer son loyer. Les dettes s'accumulent : il a aujourd'hui 50.000 euros de loyers de retard. Il pourrait d'ailleurs être assigné dans les prochains jours.

Si le téléphone ne sonne plus, les factures, elles, continuent à arriver. Bruno n'ouvre même plus son courrier. Une spirale infernale pour celui qui a déboursé 300 000 euros pour acheter cet hôtel il y a quinze ans. Ce restaurant représente pourtant 50% de son chiffre d'affaires. À sa fermeture s'est ajoutée celle des stations de ski en décembre. Une absence totale de perspective oppressante. Cette situation, Bruno n'est pas le seul à la vivre. Même les établissements dans les grandes villes subissent cette désertification des clients.


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info