Inflation : les prix s'envolent

Bouteilles de vin : pourquoi les prix risquent d'augmenter

TF1 | Reportage : Alice Bacot et Jean-Vincent Molinier
Publié le 27 avril 2022 à 9h58
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

La hausse du coût des matières premières a des conséquences sur le prix du vin.
La tension sur le marché du verre rend difficile, et plus coûteux, l'approvisionnement en bouteilles.
Face à cette hausse, conjuguée à d'autres, les viticulteurs sont obligés de vendre plus cher.

C'est le soulagement pour Régis Pichon. Avec une semaine de retard, le vigneron peut enfin mettre en bouteille sa récolte de vin blanc. En urgence, l'entreprise a trouvé 7000 bouteilles, car les lignes de production ont pris beaucoup de retard avec l'épidémie de Covid. Et depuis peu, la guerre a accentué la tension du marché, avec plusieurs fabricants de bouteilles localisés en Ukraine. Régis a donc dû faire des concessions, en achetant des bouteilles plus légères et d'une couleur différente. "Ce n'est pas la teinte qu'on apprécie le plus, ni le poids", admet-il, "mais aujourd'hui, on est obligé de faire avec ce qu'on trouve".

Aujourd'hui, le verre coûte en moyenne 20% plus cher qu'il y a un an. Aux facteurs déjà cités s'ajoute la hausse du prix du gaz, dont dépend l'industrie verrière pour chauffer ses fours. Mais les prix des cartons, des bouchons, et même des étiquettes ont également augmenté. Aux pénuries générées par la reprise économique mondiale, s'est ajoutée la flambée des cours du pétrole : tout ce qui doit être transporté coûte mécaniquement plus cher. 

Lire aussi

Thierry Julien, un autre vigneron de l'Hérault, n'a donc pas le choix : il doit augmenter ses prix, tout en rognant ses propres marges. La pénurie risque de s'aggraver dans quelques mois, et le prix du verre devrait encore augmenter. Thierry a donc stocké un maximum de bouteilles. "Ça va me permettre de tenir jusqu'à mi-mai, et on m'annonce un camion fin mai", calcule le viticulteur. "Viendra-t-il, c'est le mystère", sourit-il. Il a besoin de 30.000 bouteilles chaque mois, pour ne pas ralentir son activité.


TF1 | Reportage : Alice Bacot et Jean-Vincent Molinier

Tout
TF1 Info