"Made in France"

Made in France : Bjorg, le pionnier du bio dans vos rayons

La rédaction de TF1
Publié le 10 septembre 2021 à 20h22, mis à jour le 14 septembre 2021 à 11h57
JT Perso

Source : JT 20h WE

REPORTAGE - La marque Bjorg est une pionnière dans la commercialisation de céréales bio. Fondée par une diététicienne en 1988, elle est devenue aujourd'hui incontournable dans les rayons de supermarché.

Comme son nom ne l'indique pas, le paquet de gâteaux dans la vidéo en tête de cet article a pourtant bien été créé près de Lyon. Et c'est d'ailleurs dans cette ville que l'entreprise a relocalisé son siège après être partie 20 ans à l'étranger. Créée par une diététicienne en 1988, la marque s'appelait à l'époque Distriborg pour distribution organisée. "À l'époque, l'équipe a trouvé que ça faisait bio, bjorg ce n'était pas loin. Donc, ils ont pris ce nom-là. Ça sonnait un peu nordique. Et le nord à l'époque évoquait la santé et la nature", explique Christophe Barnouin, président du groupe agroalimentaire Ecotone.

Aujourd'hui, le bio, c'est un marché de 12 milliards d'euros, la moitié vendue en grande surface. Ces produits font désormais partie de notre quotidien, sept Français sur dix en consomment au moins une fois par mois. Aujourd'hui, la marque lyonnaise représente près d'un quart des ventes. "En grande surface, en effet, il n'y avait que des marques diététiques. On trouvait des produits naturels dans les magasins spécialisés, mais le bio, proprement dit n'existait pas. À l'époque, le produit n'était pas très bon", dit Claudine Banzet, directrice des achats du groupe agroalimentaire Ecotone.

Alors, pour s'imposer, dès ses débuts, la marque à innover. Et puisque de plus en plus de consommateurs mangent moins de viande, recherchent des alternatives végétales, il faut encore inventer de nouveaux produits dans le laboratoire du groupe. Entre ces premiers essais et le produit vendu en rayon, va s'écouler entre 12 et 18 mois. Il faut passer par l'industrialisation dans une des usines du groupe comme celle d'Andiran (Lot-et-Garonne). À la différence des usines à l'étranger, elle peut davantage y travailler le goût de ses produits.


La rédaction de TF1

Tout
TF1 Info