Le 20h

Pénurie de saisonniers : course contre-la-montre au Mont-Saint-Michel

TF1 | Reportage C. Gerbelot, X. Thoby.
Publié le 14 juin 2022 à 20h28
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Au Mont-Saint-Michel, les restaurants ne peuvent pas accueillir autant de clients qu'à l'accoutumée, faute de personnel.
Même dans un endroit aussi réputé, les candidats manquent cruellement.
Comment expliquer cette pénurie ?

Des milliers de touristes affluent déjà au Mont-Saint-Michel et là-bas plus qu'ailleurs, on manque de bras dans les restaurants. Pour la première fois, le restaurant Mère Poulard doit fermer ses portes le soir, faute de personnel. Près de la moitié des saisonniers manquent à l'appel. C'est une situation inédite.

Semaine de quatre jours, plus de coupures en journée, tout est bon pour les attirer. Gilles Gohier, directeur de Sodetour Les portes du Saint-Michel, a dû fermer deux établissements. Pour sauver la saison, il a misé sur une prime de cooptation. Comme il nous l'explique, en début de saison, un salarié en CDI qui donnait un CV aboutissant à une embauche touchait une prime de 300 euros.

Lire aussi

Le plus gros frein à l'embauche reste le logement. Par exemple, Gwenaël Hochedez habite près du Mont-Saint-Michel. C'est le seul moyen pour lui de travailler. Mais ce n'est pas le cas de tous les saisonniers. Un problème que connaît bien François Ridel, gérant de la crêperie La Cloche. Il cherche un employé depuis des semaines. Alors quand enfin il en trouve un, il fait tout pour lui dénicher un hébergement.

Les professionnels doivent embaucher leurs saisonniers au plus vite pour accueillir près d'un million de visiteurs cet été 2022.


TF1 | Reportage C. Gerbelot, X. Thoby.

Tout
TF1 Info