Au cœur des régions

Taxe foncière : une hausse de 14% attendue à Marseille

TF1 | Reportage P. Lefrançois, E. Pepin
Publié le 5 avril 2022 à 16h18
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

La Ville de Marseille confirme que la part communale de la taxe foncière va augmenter de 14% cette année.
Elle coûtera en moyenne dix euros de plus par mois aux propriétaires marseillais.
La hausse des dépenses d'énergie, à hauteur de 12 millions par an, est l'une des raisons invoquées.

Une mauvaise nouvelle pour les propriétaires marseillais et surtout pour leur portefeuille. La municipalité a en effet annoncé, ce lundi, une augmentation de la taxe foncière de 14%. Un coup de massue pour les habitants ce mardi matin. Comment expliquer une telle hausse ? La mairie de Marseille la justifie par l'augmentation du point d'indice des fonctionnaires, décidée par l'État, et par la hausse des prix de l'énergie. La revalorisation du salaire des fonctionnaires coûtera également 20 millions d'euros à la mairie.

"On se trouve devant des difficultés financières à venir (...) Investir pour cette ville, pour la changer, pour qu'il y ait de vrais services publics, parce que c'est l'engagement qu'on a pris vis-à-vis des Marseillais", explique Joël Canicave, adjoint au maire de Marseille et délégué aux Finances. L'augmentation devrait coûter aux propriétaires, au minimum, dix euros de plus par mois. Cette hausse de la taxe foncière doit être votée ce vendredi au Conseil municipal. À Marseille, 43% des habitants sont propriétaires.

La taxe foncière a augmenté en moyenne de 28% en 10 ans

La taxe foncière a augmenté d'un peu moins de 28% en moyenne entre 2010 et 2020, "trois fois plus que l'inflation ou les loyers", selon les chiffres de l'Union nationale des propriétaires immobiliers publiés mardi. Des villes comme Nantes (+38%) ou Villeurbanne (+37%), et plus généralement dans les départements franciliens des Yvelines (+76%), du Val-d'Oise (+37%) et de l'Essonne (+37%), ont subi cette augmentation, souligne l'UNPI dans la 15e édition de son observatoire national des taxes foncières sur les propriétés bâties. 

Lire aussi

"Cette hausse résulte de la conjonction de deux augmentations : celle des valeurs locatives (revalorisation automatique de 6,1% en 5 ans) et celle des taux votés par les collectivités territoriales", a expliqué l'UNPI dans sa présentation à la presse.


TF1 | Reportage P. Lefrançois, E. Pepin

Tout
TF1 Info