La flambée des prix de l'énergie

Prix des carburants : les astuces des poids lourds pour rouler moins cher... ne font pas que des heureux

La rédaction de TF1info | Reportage TF1 : Elena Despatureaux, Patrick Ninine et Perrine Mislanghe
Publié le 20 mai 2022 à 20h33, mis à jour le 21 mai 2022 à 17h02
JT Perso

Source : JT 20h WE

Les entreprises tentent par tous les moyens de limiter l'impact de la hausse des prix du carburant.
Les transporteurs routiers mettent en place des stratégies d’économies très poussées.
Conduite économique pour certains, mais aussi passage par les départementales pour d'autres.
Pour certains riverains, c'est une nouvelle nuisance majeure.

 "Il n’y a plus de volets maintenant, parce que plusieurs fois les camions les ont emportés en passant sur les trottoirs", témoigne une habitante d'un village du Cher, rencontrée pour le reportage de TF1 en tête d'article. Le trafic des camions a explosé dans cette commune, située sur un itinéraire alternatif à l'autoroute. Les transporteurs routiers multiplient les astuces pour payer moins cher face à la hausse du prix des carburants, et préfèrent souvent éviter les péages. 

Mais dans cette localité du sud de Bourges, les poids lourds ne peuvent se croiser qu'en montant sur les trottoirs. La vitrine du pharmacien a été brisée, un autre habitant voit passer 400 camions par jour au ras de sa fenêtre de salle à manger. Cette scène d'engorgement se répète partout en France, comme dans cette autre commune des Deux-Sèvres, traversée chaque jour par un millier de camions, ou ce petit village de Haute-Garonne littéralement sinistré par ce nouveau trafic. 

Entre Poitiers et Bordeaux, la Nationale plutôt que l'autoroute

Les routiers disent ne pas avoir le choix. Le prix élevé du péage et du carburant les oblige à emprunter des routes secondaires pour dépenser moins. "Je fais des économies sur le gasoil", explique l'un d'eux lors d'une pause repas, "je sors de l’autoroute pour le prendre". "Sur un trajet Toulouse-Paris", estime-t-il, "en faisant attention, je gagne bien 50 euros". Un de ses collègues conclut : "Dans notre métier de poids lourd, ce n'est pas toujours la route la plus courte qui est la meilleure". Par exemple, entre Poitiers et Bordeaux, en préférant la Nationale 10 à l'A10, un camionneur économise 56,42 euros de péage sans perte de temps.

Les transporteurs développent d'autres stratégies pour économiser le carburant, comme une conduite plus adaptée. À Toulouse par exemple, Morgane, conductrice de poids lourds depuis cinq ans, est formée à l’éco-conduite. Limiter le nombre de coups de pédales fait baisser significativement la facture, en économisant à la fois le gasoil et les freins. Le camion de Morgane est relié à un logiciel, qui évalue la conduite du chauffeur et mesure sa consommation de carburant en temps réel. Les chauffeurs formés à l'éco-conduite économisent au minimum un litre de carburant pour 100 km parcourus : pour l'entreprise qui emploie Morgane, c'est 100.000 euros économisés par mois.


La rédaction de TF1info | Reportage TF1 : Elena Despatureaux, Patrick Ninine et Perrine Mislanghe

Tout
TF1 Info