Votre pouvoir d'achat

Pouvoir d'achat : des apprentis pour réduire la facture

Publié le 4 mai 2022 à 20h06
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Faire appel aux apprentis, c'est pouvoir proposer des prix abordables aux clients et de l'expérience pour les étudiants qui décrochent ensuite rapidement un emploi.
En moyenne, plus de six apprentis sur dix trouvent un travail à la fin de leur formation.

Toute la journée, le garage visité par nos journalistes à Toulon ne désemplit pas. Pourtant, ses mécaniciens sont encore lycéens. Carrosserie, peinture, électronique ou encore mécanique, ils peuvent tout faire, à des prix imbattables, 15 euros de l'heure, contre 70 euros chez un garagiste, selon Yannick Duveau, professeur de BTS maintenance des véhicules au lycée professionnel Georges Cisson de Toulon. Des apprentis mécaniciens encadrés par leur professeur, les clients sont impressionnés par la qualité du travail. L'atelier n'est ouvert que quelques jours dans la semaine, à des horaires bien précis. Mais vu les prix pratiqués, les clients sont prêts à faire quelques concessions.

Tiphanie, elle, ne se prive plus de coiffeurs. Elle vient dans l'école de coiffure Silvya Terrade à Dammarie-les-Lys, toutes les trois semaines. Elle n'hésite pas à confier ses cheveux à Audrey, une apprentie en reconversion professionnelle. Elle paie 30 euros la coloration, contre 60 à 110 euros chez un coiffeur traditionnel. Une économie importante pour cette cliente et l'occasion de suivre les progrès de la jeune coiffeuse.

Chez les apprentis ostéopathes, la pratique est aussi indispensable. Les patients se pressent, comme Camila Amarouche, qui a constamment mal au dos. Sans mutuel, elle hésitait à consulter. Mais depuis qu'elle a découvert l'école supérieure d'ostéopathie Eso Paris à Champs-sur-Marne, elle y vient à peu près deux à trois fois par an. Elle paie 15 euros la consultation. Et c'est quatre fois moins cher qu'en cabinet.

T F1 | Reportage J. Lacroix-Nahmias, C. Souhaut.


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info