Le 13H

Tickets resto : 6 euros de plus et une utilisation étendue en supermarché

V. Fauroux | Reportage vidéo : Valentin Depret, Bruno Poizeuil et Fabienne Moncelle
Publié le 30 septembre 2022 à 16h54
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Le plafond des titres-restaurant passe de 19 à 25 euros ce samedi 1er octobre.
Il est aussi désormais possible de payer avec eux davantage de produits en supermarché.
Ces tickets sont souvent utilisés pour faire des courses alimentaires, ces dépenses augmentant ces derniers mois du fait de l'inflation.

Payer en titres-restaurant, c'est une habitude pour cette salariée. Alors pouvoir dépenser dès ce samedi 6 euros de plus par jour est loin d'être négligeable à ses yeux. "C'est une bonne nouvelle parce que le plafond de 19 euros, on l'atteint facilement", explique-t-elle dans la vidéo de TF1 ci-dessus. Et les produits éligibles sont aussi plus nombreux.

Tous les produits alimentaires autorisés

Dans le panier d'aujourd'hui, avec un plafond à 19 euros, on retrouve souvent ce que l'on peut consommer immédiatement : des plats préparés, des salades, des biscuits ou encore des chips, et ça s'arrête là. Mais à compter du 1er octobre, le plafond journalier des titres-restaurant augmente à 25 euros, comme annoncé fin juillet par le gouvernement. 

Grâce à ce coup de pouce, vous pourrez y ajouter des pâtes, du riz, ou encore des œufs. En bref, tous les produits alimentaires de votre supermarché : ceux non directement consommables peuvent désormais aussi être achetés avec des tickets resto, une mesure en ce sens ayant été votée cet été dans la loi pouvoir d'achat.

TF1

Une nouvelle qui ravit les salariés. "Tout ce qui peut aider à se nourrir correctement jusqu'à la fin du mois, ça ne peut qu'être utile", se félicite l'un d'eux. "Avec l'augmentation de tous les produits, ça peut aider beaucoup de familles, de personnes seules pour avoir les indispensables à la maison, pour manger un peu plus équilibré que ce que l'on fait d'habitude", renchérit une autre. 

Cette annonce est également très bien accueillie par les professionnels de la distribution. "Ils prennent à manger et en même temps, ils font quelques petites courses. Ils dépenseront plus bien entendu", affirme ainsi Dory Tabet, gérant du magasin Coccinelle à Boulogne-Billancourt. 

Lire aussi

Les sociétés émettrices de titres-restaurant saluent, elles aussi, ces changements, même si elles appellent maintenant à faire des efforts supplémentaires. "Il faudrait aller encore plus loin en augmentant la valeur du titre-restaurant en tant que tel", réclame Loïc Soubeyrand, le président de Swile, une jeune entreprise apparue ces dernières années.

En moyenne, la valeur d'un titre-restaurant est d'environ huit euros. En France, près de quatre millions de salariés en bénéficient.


V. Fauroux | Reportage vidéo : Valentin Depret, Bruno Poizeuil et Fabienne Moncelle

Tout
TF1 Info