Sept à Huit Life

Ils gagnent leur vie grâce à l'achat-revente sur Le Bon Coin

Léa LUCAS avec Sept à Huit
Publié le 23 juin 2021 à 10h03
JT Perso

Source : TF1 Info

BUSINESS - Des internautes se servent du Bon Coin pour acheter et revendre des produits vintage à des prix plus élevés. "Sept à Huit" a rencontré plusieurs d'entre eux.

Chaque matin, Brigitte passe en revue des annonces sur Le Bon Coin dans l'espoir de dénicher de bonnes affaires. Pour quelques euros seulement, cette maman à la retraite achète de la vaisselle en porcelaine afin de l'envoyer à son fils, Arnold, qui vit à Paris. "Il doit y avoir 80 assiettes, des plats, des soupières, des raviers, des tasses, des théières", énumère-t-elle en préparant une dizaine de colis pour son grand garçon. "Toute la porcelaine blanche de nos grands-mères."

Pour dégoter ces produits, Brigitte est prête à sillonner le Sud-Ouest de la France en voiture. Une fois expédiés dans la capitale, pour moins d'une centaine d'euros grâce à un système d'envoi de colis entre particuliers, Arnold s'empresse de les stocker dans son petit appartement. "Ça m'économise du temps et ça fait plaisir à ma mère de m'aider", confie le trentenaire. 

À l'aide d'un simple pinceau, le jeune homme modernise la vaisselle vieillie par les années en lui redonnant quelques couleurs. "J'étais graphiste freelance pendant 10 ans devant un ordinateur", se remémore-t-il. "J'avais envie de reprendre les pinceaux. Étant amateur de grands repas, je me suis dit que je pouvais m'atteler à ce support-là, la vaisselle ancienne." 

La création de son site Internet Bazar d'Alger a fait décoller les ventes. Il se déleste d'une soixantaine de produits en moyenne par mois, vendus entre 25 et 450 euros, soit cinq à dix fois le prix d'achat sur Le Bon Coin. "Je n'ai pas encore le niveau de vie d'avant mais j'arrive à dégager 2000 à 3000 euros par mois", assure-t-il aux caméras de "Sept à Huit" dans la vidéo en tête de cet article. "Au bout d'un an, je suis assez satisfait du résultat." 

Lire aussi

Comme Brigitte et Arnold, d'autres internautes racontent dans ce reportage de "Sept à Huit" comment ils utilisent Le Bon Coin pour revendre à des prix supérieurs des produits de seconde main, un créneau qui a le vent en poupe. 


Léa LUCAS avec Sept à Huit

Tout
TF1 Info