VIDÉO - Les zones commerciales, aussi moches qu'indispensables ?

par La rédaction de TF1info | Reportage Charlotte Gerbelot, Frédéric Marchand
Publié le 8 décembre 2023 à 15h44

Source : JT 13h Semaine

Les zones commerciales, il y en a plus de 1500 partout en France.
Près des grandes villes, mais en zones rurales aussi.
Souvent critiquées parce qu’elles sont moches, sont-elles vraiment nécessaires ?

Grises, souvent moches et implantées au milieu des champs, les zones commerciales font l’unanimité contre elles. "C'est pas très joli, peut mieux faire ça c'est sûr", juge un client interrogé dans le reportage en tête de cet article. "Pourquoi on met pas du végétal là-dessus, ou sur les façades ?", propose un autre. Malgré ces critiques, de nouveaux projets d’ensemble commerciaux voient le jour. Par exemple, à Divonne-les-Bains (Ain), commune thermale de 10.000 habitants, des logements, une vingtaine de commerces, dont de grandes enseignes, devraient être construits sur une friche d’ici quatre ans.

Martin Perrier, président de l’Association pour la Sauvegarde de l'Habitat et l'Environnement Divonnais, s’oppose au projet. "Il va faire huit hectares, avec un énorme parking de mille places, 17 blocs de construction, avec une immense barre de 350m de long... On n'est pas contre le commerce de proximité, mais la ville du quart d'heure qu'on nous vend, c'est plutôt celle du quart d'heure en plus, avec toutes les voitures qui vont arriver en centre-ville ." L’association a déposé un recours devant le tribunal administratif. 

C’est injustifié selon le maire de cette ville frontalière avec la Suisse. "Il nous manque des commerces essentiels à la vie de nos habitants : un pressing, du magasin de sport... Aujourd'hui on a des demandes d'implantation de dizaines de commerces mais qui ne trouvent pas."

Dans le département voisin, en Savoie, la place ne manque pas. En seize ans, une dizaine de commerces se sont implantés à Grésy-sur-Aix. Aujourd’hui, la zone commerciale en compte plus d’une centaine. Jackpot pour la commune, deux millions d’euros, soit 20% du budget, de quoi installer sur un stade un nouveau lieu culturel. "Sans le développement économique, on n'aurait pas pu investir autant dans la transition énergétique, dans les mobilités douces, dans le verdissement ou dans la culture." Aujourd'hui, la municipalité veut embellir la zone, mais il faudra attendre quelques années avant d'en faire un lieu plus agréable.


La rédaction de TF1info | Reportage Charlotte Gerbelot, Frédéric Marchand

Tout
TF1 Info