La toute dernière usine française de ballons en plastique se trouve en Auvergne.
Elle existe depuis plus d'un demi-siècle et parvient à séduire malgré des prix plus élevés que les produits asiatiques.

Ils sont résistants, rebondissants, polyvalents. Les ballons en plastique sont des indémodables de la récré. Vous les pensez peut-être fabriqués en Asie, à des milliers de kilomètres ? Ceux de notre reportage proviennent d’une usine dans le Puy-de-Dôme, le Sporteus Rototech. Ce fabricant fournit tous les grands distributeurs français et nous a ouvert les portes de ses ateliers.

Des boules qui font fureur en Asie

Première étape, il faut préparer de la pâte de plastique, à partir de farine de PVC. Elle est ensuite colorée grâce aux mélanges réalisés sur mesure pour chaque client. Deuxième étape, la cuisson. La pâte de plastique est déposée dans un moule en deux parties. Il est ensuite mis en rotation pour que le ballon cuise uniformément, quinze minutes à 220 degrés. Une fois le ballon cuit et légèrement refroidit, il peut être gonflé, mais attention, cette étape doit se faire dans une cuve d'eau. Toutes les tâches sont réalisées manuellement par les employés.

Pour conserver les normes de fabrication tout en restant compétitive, l'entreprise doit développer sans cesse de nouveaux produits, comme le sifflet poire, qu'elle exporte aux quatre coins du monde, ou encore ces boules de pétanque en plastique, commandées à l'origine par un client japonais passionné du sport français. Aujourd'hui, le jeu fait fureur en Asie. 

Les ballons français sont en moyenne 15% plus chers que les produits asiatiques, mais la majorité des distributeurs et collectivités font aujourd'hui le choix du made in France.


La rédaction de TF1 | Reportage Emma Vinzent, Patrick Delannes

Tout
TF1 Info