En difficulté en Ukraine, Poutine choisit l'escalade

Russie : des entreprises françaises dans l'incertitude

TF1 | Reportage J. Garro, M. Merle
Publié le 7 mars 2022 à 20h29, mis à jour le 8 mars 2022 à 0h26
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Les entreprises françaises peuvent poursuivre leurs activités en Russie.
Mais beaucoup se demandent de quoi demain sera fait.
Plusieurs d'entre elles ont annoncé leur abandon du marché russe et leur départ du pays.

Dans les grands magasins ou les rues chics de Moscou, les rayons des boutiques de luxe français ont été clairsemés. Certaines ont fermé leurs portes lundi après-midi et une affichette : "fermeture temporaire en raison d'un problème technique". Depuis ce week-end, les géants français du luxe suspendent leurs activités en Russie. Pour une marque comme LVMH, cela représente 124 magasins et 3 500 salariés.

À côté de ces grands groupes, des centaines de Français ont fondé leurs entreprises en Russie. Pour eux, un départ est très difficile, voire inenvisageable. Certaines sont là depuis des décennies, comme l'agence de tourisme Tsar Voyages, impossible de travailler désormais. Son directeur commercial, Gilles Chenesseau, est sur place depuis 40 ans. Il a pris ses décisions. "Pour le moment, c'est de rester. On essaie de garder notre personnel qui est bien formé et qui sera difficile à retrouver s'il y a une reprise. On essaie de rester et on voit ce qui se passe", se confie-t-il.

Comme lui, beaucoup ont décidé de patienter en attendant des jours meilleurs. C'est le cas de Nicolas Fréal, consultant dans l'industrie, arrivé il y a 20 ans en Russie. Il pense que l'économie du pays pourra s'adapter aux sanctions. Des Français qui préfèrent rester et attendre, plutôt que tout perdre. C'est également l'avis du président de la chambre de commerce franco-russe, Emmanuel Quidet. L'administration russe recense 1 200 entreprises françaises. Elles constituent le premier employeur étranger dans le pays.


TF1 | Reportage J. Garro, M. Merle

Tout
TF1 Info