Une proposition de loi visant à simplifier la lecture des fiches sera présentée la semaine prochaine en conseil des ministres.
Objectif : réduire le nombre de lignes sur le document en passant de 55 à près d’une trentaine.
C'est loin d'être la première fois qu'un gouvernement s'attèle à ce dossier.

Une multitude de petites lignes et d'acronymes difficiles à déchiffrer. Jugés encore trop complexes, les bulletins de paie pourraient prochainement être simplifiés selon le souhait du gouvernement. Ce dernier proposera, le 24 avril prochain en Conseil des ministres, un projet de loi en ce sens. L'exécutif envisage ainsi de passer de 55 lignes à seulement 33 en supprimant certains détails. Les cotisations santé, accidents du travail, retraite, chômage ou encore famille pourraient notamment se résumer en une seule ligne : les prélèvements sociaux.

L’idée est de rassembler toutes les informations dans trois grands blocs, à savoir, outre les cotisations (salariales et patronales), les éléments de rémunération (salaire, congés payés, primes…) et les autres versements et retenues (frais de transport, titres restaurant, indemnités…)

"Une forme de non-information du salarié"

Mais est-il vraiment possible de simplifier les fiches de paie des Français qui sont parmi les plus complexes au monde ? Sophie Alexander, avocate fiscaliste, qui y voit des risques, est sceptique. "Le salarié aura une visibilité beaucoup moins précise de ce qui lui est prélevé parce que si on regroupe des lignes qui n'ont rien à voir les unes avec les autres, on aura une impression de simplicité à la lecture du bulletin de paie, mais en réalité c'est une forme de non-information du salarié", explique-t-elle dans le reportage en tête de cet article.

Ce n'est d'ailleurs pas la première fois qu'un gouvernement s'attelle à ce dossier. Il y a 20 ans déjà, le ministre de la Fonction publique, Renaud Dutreil, avait annoncé une mesure similaire avec une phrase emblématique : "Voilà la fiche de paie à vingt lignes, voilà demain la fiche de paie à sept lignes". Depuis, aucun gouvernement n'est parvenu à simplifier le document. Une nouvelle ligne a même fait son apparition en 2023, avec le montant net social visant à informer le salarié sur son droit à des prestations.

Si la version simplifiée de l'actuel gouvernement voit le jour, les salariés désireux d'accéder aux détails devront en faire la demande à leur employeur. Le déploiement de cette éventuelle nouvelle fiche de paie devrait toutefois de faire progressivement jusqu'en 2027, afin que les éditeurs de logiciels puissent se mettre à jour.


La rédaction de TF1 | Reportage - Cassandre Dewageneire, Roxane Sygula et Olivier Stambach

Tout
TF1 Info