Sécheresse : en Charente, même en hiver, un déficit d'eau record

TF1info | Reportage : Alexandra Vieira, Nicolas Forestier
Publié le 8 janvier 2023 à 10h28

Source : JT 20h WE

En France, la sécheresse estivale se poursuit dans certaines régions.
C'est notamment le cas en Charente où le déficit en eau atteint même des records.
Une situation dramatique pour les agriculteurs, contraints d'adapter leurs récoltes.

À Londigny (Charente), le niveau d'eau est si bas que l'on peut facilement descendre dans le lit de la rivière. Jean-Luc Manguy produit des haricots et des lentilles, et pour irriguer ses parcelles, il dispose d'un puits. Mais depuis quelques années, il fait face à des restrictions, et doit cesser de l'utiliser par manque d'eau. 

Il craint de voir cette situation se reproduire cet été, alors que les précipitations sont toujours inférieures aux moyennes de saison. "Le fait de ne pas avoir suffisamment d'eau pour arroser mes haricots, c'est un déficit au niveau de la quantité produite, et même de la qualité à un moment donné", déplore-t-il dans le reportage de TF1 ci-dessus. Un manque à gagner pour cet agriculteur.

Moins de maïs et plus de blé

Dans le sud du département, Francis Galteaud, céréalier à Courgeac, dispose lui aussi d'une réserve d'eau. Mais son niveau n'est pas rassurant. Alors pour ne pas perdre une partie de sa récolte par manque d'irrigation, il a décidé de prendre les devants et de changer sa production. " Cette année donc je vais semer moins de maïs. Et je vais semer davantage de blé et de tournesol", indique-t-il. 

Le céréalier nous explique que "le maïs demande beaucoup d'eau vers le 14 juillet, et c'est là où on a les sécheresses les plus importantes". Mais la situation peut encore évoluer, car les prévisions météo sont encourageantes. Les prochains mois seront décisifs, les barrages n'étant aujourd'hui remplis qu'à 20 %, contre 50 % habituellement.


TF1info | Reportage : Alexandra Vieira, Nicolas Forestier

Tout
TF1 Info