VIDÉO - Automobile : les bénéfices des constructeurs en hausse, malgré l'augmentation du prix des voitures

par T.A. | Reportage : Florian LITZLER, Martin BORNET et Christophe NIEULAC
Publié le 17 février 2024 à 10h58

Source : JT 20h WE

Les constructeurs automobiles français, Renault et le groupe Stellantis (Peugeot-Citroën), ont engrangé des bénéfices record en 2023.
Des résultats qui n'ont pas empêché les prix des voitures de grimper l'an dernier.
En cause ? Un goût des Français pour les options, une hausse des coûts de fabrication et des marges réalisées par les marques.

Ce sont les deux voitures les plus vendues en France. La Peugeot 208 et la Clio ont été les fers de lance des constructeurs automobiles français l'an dernier. En 2023, le groupe Stellantis (Peugeot-Citroën) et Renault ont engrangé des bénéfices nets record : 18,6 milliards d'euros (+11% sur un an) pour le premier contre 2,2 milliards d'euros pour le second. Un exercice réussi pour les deux entreprises, après plusieurs années perturbées par l'épidémie de Covid-19 et ses conséquences. 

Les Français friands d'options dans leurs voitures

Mais au-delà de ces bons résultats, le prix des voitures a lui aussi largement augmenté en France l'an dernier, avec une hausse moyenne de 4% du prix des voitures du groupe Stellantis, par exemple. Comment expliquer cette différence ? D'abord, par les choix de consommation des Français. Les conducteurs achètent des voitures plus grandes, mieux équipées et donc plus chères. "Les clients aiment des véhicules bien finis, ils veulent des équipements et se sentir en sécurité dans leur véhicule, précise Jacques Alvergnas, concessionnaire automobile en région parisienne. Ils veulent aussi du confort et de l'infotechnologie, qui leur permettra d'avoir sur le tableau de bord leur téléphone.

Ce goût des Français pour les multiples fonctionnalités des modèles achetés n'est toutefois pas la seule raison pour expliquer cette augmentation des prix. Les voitures, même sans option, coûtent aussi plus cher aujourd'hui. La Dacia Sandero, autre modèle ultra-populaire vendu par le groupe Renault, constitue ainsi un bon exemple de cette hausse des tarifs. En 2020, elle coûtait 8.690 euros. En 2023, elle est passée à 11.990 euros, soit 38 % d'augmentation en trois ans pour exactement la même voiture.

Hausse des coûts de fabrication... et des marges

Les constructeurs expliquent que les coûts de fabrication ont augmenté. Ils ont aussi, d'après des spécialistes du secteur, choisi d'augmenter leurs marges. Enfin, ces bénéfices sont gonflés par l'arrivée de nouveaux modèles. "Les achats se reportent sur des véhicules avec de nouvelles motorisations, comme les voitures électriques, qui désormais représentent un achat sur deux, indique Marie-Laure Nivot, responsable en intelligence des marchés au sein du cabinet AAA Data. Ce type de véhicules coûte plus cher."

Ces bons résultats pourraient ne pas durer : les concurrents chinois vont renforcer leur présence en France, avec des véhicules électrique meilleur marché. De quoi freiner, peut-être, les ventes des voitures des groupes français. "La Chine risque de détruire l’industrie automobile européenne" a même estimé le patron du groupe Stellantis, Carlos Tavares, il y a quelques jours.


T.A. | Reportage : Florian LITZLER, Martin BORNET et Christophe NIEULAC

Tout
TF1 Info