Gaz : pourquoi la consommation des Français est au plus bas depuis trente ans

par V. F | Reportage TF1 : Johan Mavié, William Wuillemin et Florence Couturon
Publié le 29 février 2024 à 9h00

Source : JT 20h Semaine

L'an dernier, la consommation de gaz en France a baissé de plus de 11%.
Jamais, depuis trente ans, les ménages français n'en avaient consommé si peu.
La flambée des tarifs et les appels à la sobriété ont été des éléments déterminants.

Quelques degrés en moins, c'est une règle qu'Aïcha Dammar s'est fixée tout l'hiver. "C'est supportable. On s'y fait. On s'habille, on met un petit polaire de plus", dit-elle dans le reportage du 20H de TF1 visible en tête de cet article. Le but est d'éviter de payer trop cher sa facture de gaz. "Le fait d'avoir baissé ma consommation va me permettre en tout cas de ne pas la voir augmenter. Elle ne baissera peut-être pas, mais en tout cas, elle n'augmentera pas", réagit cette propriétaire.

On a compris notre dépendance à l'occasion de la guerre russe, avec la crainte de voir les robinets se fermer.
François Lenglet, spécialiste économie à TF1/LCI

Comme elle, de nombreux Français ont réduit leur consommation de gaz : 20% de moins en deux ans. C'est du jamais-vu depuis trente ans. Alors, pour quelles raisons ? Les prix ont explosé en 2023, avec plus de 20% d'augmentation, ce qui représente 300 euros en plus par an pour un couple avec deux enfants. Mais il y a une autre explication. "On a compris notre dépendance à l'occasion de la guerre russe, avec la crainte de voir les robinets se fermer et de se trouver dans une situation en plein hiver où on n'aurait pas pu se chauffer", explique François Lenglet, spécialiste économie à TF1/LCI. 

Cette énergie est donc perçue comme risquée depuis la guerre entre la Russie et l'Ukraine. En conséquence, aujourd'hui, les logements chauffés au gaz n'attirent plus les acheteurs. Clémence Bracq, directrice de l'agence immobilière Orpi de Joinville-le-Pont (Val-de-Marne) l'a constaté. " Depuis deux ans, les clients font plus attention au système de chauffage de leurs appartements. Mais globalement, on a des acquéreurs qui ne veulent pas le gaz parce que ça peut coûter cher. Parce que si on parle d'immeubles avec du chauffage collectif, on ne sait pas comment sera la répartition", affirme-t-elle.

La consommation de gaz pourrait encore diminuer. Désormais, les Français s'orientent vers des systèmes de chauffage électrique ou des pompes à chaleur.


V. F | Reportage TF1 : Johan Mavié, William Wuillemin et Florence Couturon

Tout
TF1 Info