Un excédent de 3,7 milliards d'euros attendu pour l'Agirc-Arrco : vers une revalorisation des retraites complémentaires

A Lo.
Publié le 23 septembre 2022 à 7h57
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Le régime de retraite complémentaire des cadres et des salariés du privé Agirc-Arrco devrait enregistrer un excédent de 3,7 milliards d'euros en 2022.
De quoi faire espérer une revalorisation des pensions plus importante.
Celles-ci devraient déjà augmenter de 4,9% selon les syndicats.

La revalorisation espérée pourrait être encore plus importante que prévu. Selon un document interne consulté par l'AFP, l'Agir-Arrco devrait enregistrer un excédent de 3,7 milliards d'euros en 2022. Le régime de retraite complémentaire des cadres et des salariés du privé continue d'engranger des bénéfices de la reprise économique post-Covid, après un surplus déjà enregistré l'an dernier de 2,6 milliards d'euros.

Une hausse d'au moins 4,9% acquise

Cela devrait se poursuivre en 2023 puisqu'un gain de 1,5 milliard d'euros est encore projeté. La "règle d'or" de cette complémentaire consistant à disposer de six mois de réserves financières à horizon de 15 ans devrait donc être tenue. Si bien que ces bons résultats laissent espérer une nouvelle revalorisation des pensions versées aux 13 millions de personnes concernées. 

À ce stade, une hausse d'au moins 4,9% est acquise, correspondant essentiellement à l'évolution des salaires (4,8%) et à un léger rattrapage (0,1%) de l'inflation sous-évaluée en 2021, ont indiqué plusieurs sources syndicales à l'AFP. Elle devrait néanmoins être confirmée le 6 octobre prochain lors du conseil d'administration d'Agir-Arrco.

Lire aussi

Certains négociateurs espèrent par ailleurs obtenir davantage pour limiter la perte de pouvoir d'achat des retraités. En effet, si cette première revalorisation est plus élevée que les 4% accordés cet été par le gouvernement sur la pension de base service par la Sécu, elle reste en dessous de la hausse des prix hors tabac, chiffrée par l'Agirc-Arrco à 5,3% en glissement annuel. Le sujet sera posé sur la table d'une "commission paritaire" mardi après-midi, avant le conseil d'administration du 6 octobre.


A Lo.

Tout
TF1 Info