Les voitures électriques restent encore trop chères pour de nombreux Français.
Mais le prix des batteries baisse, ce qui pourrait avoir un effet sur le tarif pour y accéder.
Dans quelle mesure ? Le 20H de TF1 se penche sur la question.

Acheter une voiture électrique est parfois loin d'être une évidence. Dans cette concession automobile des Yvelines, un visiteur se montre perplexe devant un modèle au prix affiché de 14.880 euros. "Je trouve ça un peu cher au vu de la taille du véhicule, lance-t-il dans le reportage de TF1 ci-dessus. Je ne vois pas partir en vacances avec ça." Dans ce magasin, seulement deux voitures vendues sur dix sont électriques. Le principal frein à l'achat ? Le prix, bien sûr, selon Jacques Alvergnas, le gérant des lieux. "C'est vrai qu'un véhicule électrique, c'est un véhicule qui est plus cher, souligne le spécialiste. Ils coûtent sûrement 20% de plus par rapport à un équivalent thermique."

Le prix des batteries électriques en baisse

Malgré ce montant toujours élevé, il y a une bonne nouvelle : le prix des batteries baisse. L'explication ? Ses composants, comme le cobalt, le manganèse ou encore le lithium, coûtent moins cher. Ainsi, le tarif d'une batterie fabriquée essentiellement à partir de lithium a reculé de 14% en 2023, puis de 13% cette année. Des variations de prix qui dépendent aujourd'hui du marché chinois. Un territoire sur lequel le parc de voitures électriques, aujourd'hui, n'augmente plus. "Si la demande chinoise baisse, l'offre et la demande sont moins en tension, et cela fait baisser mécaniquement le prix du minerai", explique Guillaume Pitron, journaliste spécialiste de la géopolitique des matières premières.

Résultat : les batteries des voitures sont donc moins chères pour les constructeurs. Une évolution qui est loin d'être un détail, car celles-ci représentent jusqu'à 60% du prix final d'un véhicule. Le prix des voitures électriques va-t-il donc être revu à la baisse en France ? "Le fait que les matières premières des produits baissent aujourd'hui, on estime que cela va représenter environ 20% d'avantage sur le coût de construction des producteurs, précise Elisabeth Young, experte du marché automobile, dans le reportage du 20H à retrouver en tête de cet article. Ça va se répercuter sur le consommateur, qui pourra acheter des véhicules électriques moins chers."

Le prix des batteries électriques devrait continuer de reculer en 2025 de près de 6%. Cela permettrait aux coûts de fabrication des voitures thermiques d'égaler ceux des voitures électriques. 


T.A. | Reportage TF1 : Léa DESCHATEAUX, Séverine FORTIN et Lucas LASSALLE

Tout
TF1 Info