L'entreprise chinoise BYD a vendu plus de voitures électriques que Tesla au quatrième trimestre 2023.
Une première qui s'explique par le soutien des autorités chinoises à la filière.
BYD n'était à l'origine qu'un simple fabricant de batteries.

Le constructeur chinois BYD détrône son concurrent américain Tesla. L'entreprise a vendu 526.409 véhicules entre octobre et décembre 2023, selon les calculs effectués par l'AFP avec les données publiées dans des communiqués du groupe chinois. Le constructeur américain a, lui, annoncé mardi 2 janvier avoir livré 484.507 véhicules électriques dans le monde sur la même période. Pour la première fois, Tesla est donc en seconde position.

En revanche, sur l'ensemble de l'année, le groupe américain a conservé sa première place avec 1,81 million de véhicules livrés dans le monde (+38 % sur un an), contre 1,57 million de véhicules (+73 %) pour BYD. Tesla "reste un acteur majeur du marché des véhicules électriques" mais le groupe "va être confronté à beaucoup plus de concurrence de la part de la Chine cette année", selon Neil Saunders, directeur de la société d'analyse Globaldata, interrogé par l'AFP. De son côté, "BYD a un avantage structurel du fait qu'une grande partie de son expansion profite du très fort soutien du gouvernement chinois pour les véhicules électriques. Cela contribue à doper la demande intérieure qui, à son tour, renforce la place de BYD dans le marché à l'export."

BYD va ouvrir une usine en Hongrie

BYD ("Build Your Dreams", construisez vos rêves) est l'une des marques de véhicules électriques les plus en vue en Chine. Elle a été fondée en 1995 à Shenzhen, dans le sud de la Chine. L'entreprise, d'abord spécialisée dans la conception et la fabrication de batteries, s'est diversifiée dans l'automobile à partir de 2003. L'étroite collaboration de la compagnie avec la ville de Shenzhen, où les bus publics ont basculé au tout-électrique dès 2017, a été un accélérateur. Le groupe a même arrêté de produire des voitures à moteurs à combustion en 2022 pour se concentrer sur les modèles hybrides et électriques.

La Chine "a pensé à l'électrification des transports publics bien avant tous les autres pays", relève l'analyste Tu Le, du cabinet spécialisé Sino Auto Insights, basé à Pékin. "BYD a pu apprendre" de cette expérience. La marque fournit aujourd'hui en batteries les principaux constructeurs mondiaux, dont Tesla, BMW, Mercedes ou encore Audi. BYD est par ailleurs devenu l'an dernier le premier constructeur au monde à franchir le cap symbolique des cinq millions de véhicules électriques produits.

Déjà connu sur le Vieux continent pour ses bus électriques, l'entreprise a lancé en 2022 une offensive pour ses voitures lors du Mondial de l'Auto de Paris. Elle a aussi annoncé le mois dernier la construction de sa première usine de voitures en Europe, en Hongrie. En France, le constructeur s'appuie sur un réseau d'une vingtaine de showrooms et d'ateliers avec une voiture d'entrée de gamme affichée à 33 990 euros.  


Zoe SAMIN Avec AFP

Tout
TF1 Info