Prof absent : des parents d'élèves veulent faire payer l'État

par I.N
Publié le 2 mai 2023 à 17h18
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

Des parents d'élèves d'un lycée d'Amboise (Indre-et-Loire) comptent saisir la justice après l'absence d'un professeur de français depuis la fin d'année dernière.
D'après nos confrères de France Bleu, ils réclament 16.500 euros à l'État en dédommagement.

Ils n'ont plus de cours de français depuis plusieurs mois, alors leurs parents envisagent de saisir la justice. D'après les informations de nos confrères de France Bleu Touraine, des élèves du lycée Vinci, à Amboise (Indre-et-Loire), font face à l'absence de leur professeur de français depuis la fin d'année dernière. Au total, 70 élèves de seconde ont manqué quelque 60 heures de cours en plusieurs mois. Un retard non négligeable, qu'une quinzaine de parents d'élèves impute à l'État.

Une somme pas suffisante pour rattraper le retard

Selon la même source, ils ont mis en demeure le rectorat, et sont prêts à se rendre devant le tribunal administratif. Avec un objectif : être dédommagés à hauteur de 10 euros par heure de cours non assurée, plus 500 euros par famille. Soit 16.500 euros. "Si nous devions cumuler ce que coûterait un cours particulier pour chacun des élèves, nous sommes très, très loin du compte pour un volume horaire aussi important", indique à France Bleu Sébastien Boishult, l'un des parents d'élèves. "Nous ne cherchons pas à gagner de l'argent."

Le dossier est désormais dans les mains de Maitre Joyce Pitcher, avocate. "Le droit à l'éducation est constitutionnel", fait-elle valoir. "L'État doit vraiment mettre en œuvre tous les moyens pour que tous les élèves puissent avoir accès à une éducation laïque et gratuite." Ce qui, d'après elle, n'est pas le cas dans ce lycée. "L'objectif de cette action est de faire réagir, pas de tirer à boulets rouges sur l'État, mais de trouver ensemble une solution pour que les élèves apprennent en classe et puissent bénéficier d'un enseignement sérieux."

Lire aussi

Cette situation n'est d'ailleurs pas isolée au sein de l'établissement. Selon Sébastien Boishult, un professeur de gestion manque aussi à l'appel depuis le mois de janvier. 70 heures de cours n'auraient ainsi pas été assurées pour deux classes de première technologique.


I.N

Tout
TF1 Info