BACCALAURÉAT - Le ministre de l'Éducation nationale a annoncé ce mercredi que l'épreuve de philosophie serait bien maintenue pour les bacheliers, mais que la note du contrôle continu dans cette matière sera retenue si celle-ci est plus élevée.

Les épreuves du baccalauréat 2021 se dérouleront aux dates prévues, mais des aménagements ont été acceptés. C'est, en somme, ce qu'a annoncé le ministre de l'Éducation nationale ce mercredi soir. "J'entends les lycéens, ils ont vécu une année particulièrement difficile", a admis Jean-Michel Blanquer sur France 2. "Même si nous avons réussi à garder toute l'année les écoles, les collèges et les lycées ouverts ou en partie, les choses n'ont pas été complètement normales. Il est normal d'aménager."

Pour l'épreuve de philosophie, qui concerne les élèves de terminale, "la demande des élèves est de passer en contrôle continu", assure le ministre. "Nous avons beaucoup concerté, nous allons aller au-delà", se félicite-t-il. "Il y aura le contrôle continu et l'épreuve terminale, et nous retiendrons la meilleure des deux notes." S'il n'encourage pas les lycéens à rendre copie blanche le jour de l'épreuve, Jean-Michel Blanquer rappelle aussi que "beaucoup d'élèves ont de mauvaises notes en contrôle continu et ont besoin de l'épreuve terminale pour se rattraper, c'est une chance".

Des aménagements pour le grand oral et l'épreuve de français

S'agissant du grand oral, celui-ci est également maintenu. "Mais il faut des aménagements", a reconnu le ministre. Dès lors, les élèves auront "la possibilité de venir avec un message de leur professeur, qui pourra indiquer les domaines qui n'ont pas pu être étudiés" au cours de l'année.

Jean-Michel Blanquer justifie le maintien de ces épreuves par la nécessité de "s'exercer". "Je cherche une bienveillance réelle vis-à-vis des élèves, leur permettre de passer un baccalauréat qui a sa pleine valeur, et de s'entraîner à ce qui va les faire réussir plus tard", assure le ministre de l'Éducation nationale, qui rappelle qu'avant ces aménagements, "82% de la note était déjà en contrôle continu." "Dans l'enseignement supérieur, nous allons leur demander des compétences écrites et orales."

Enfin, l'épreuve de français pour les élèves de première a également été aménagée. "À l'oral, le professeur choisit deux textes et le candidat prendra celui des deux pour lequel il se sent le plus à l'aise", a annoncé Jean-Michel Blanquer.


Idèr NABILI

Tout
TF1 Info