Le cododo peut se pratiquer, mais jusqu’à un certain âge.
Cette pratique rassure l’enfant comme la maman et favorise l’allaitement.
Le cododo n’est pas forcément à proscrire, mais il vaut mieux suivre certaines règles pour éviter les risques d’étouffement.

Attention à ne pas faire l’amalgame ! Le cododo ne signifie pas dormir dans la même chambre que son bébé, mais de partager le lit conjugal avec son nourrisson. Depuis de nombreuses années, cette pratique fait débat entre les partisans du cododo et ses détracteurs. Alors, le sommeil partagé avec bébé est-il une bonne ou une mauvaise idée ? La réponse est en réalité plus nuancée que ce qu’elle n’y paraît.

Étouffement, perte de libido… Les risqués liés au cododo

Le plus grand risque lié au cododo est que votre enfant meurt étouffé. C’est un scénario catastrophe, mais d’après Statistique Canada (2021), 53 % des nourrissons de moins d'un an qui sont décédés subitement pendant leur sommeil partageaient un lit avec une ou plusieurs personnes. La plupart du temps, le bébé est placé entre papa et maman. Avec les nuits agitées, un accident est vite arrivé : le sommeil est parfois si profond qu’il est impossible de sentir si l’on écrase son enfant. Il est important de savoir qu’un nouveau-né n’a pas la force de se retourner, et n’a pas non plus le réflexe de pleurer si vous l’étouffez.

Outre le risque d’étouffement, le cododo peut aussi être un inconvénient pour la vie sexuelle du couple. On ne vous fait pas de schéma : le fait d’avoir son bébé dans le lit conjugal rompt tout potentiel moment d’intimité. Si dans les débuts, vous n’avez d'yeux que pour ce petit être qui scelle votre amour, attention tout de même à ne pas négliger votre vie amoureuse.

Les bonnes raisons de pratiquer le cododo jusqu’aux 6 mois de bébé

Malgré les risques encourus, les spécialistes de santé ne proscrivent pas le cododo, au contraire ! L'OMS préconise même de garder l'enfant dans la chambre parentale pendant les six premiers mois de sa vie afin de réduire le risque de mort subite du nourrisson. Pour la sécurité de l’enfant, il est tout de même conseillé d’installer le berceau du bébé à côté de l’un des parents (de préférence la mère si elle pratique l’allaitement) plutôt que de le faire dormir dans le lit conjugal. Le cododo permet aux mamans qui donnent le sein d’être plus reposées, car elles peuvent nourrir leur enfant sans avoir à se déplacer. Cette pratique permet aussi de renforcer le lien maternel : si bébé est réconforté à l’idée de vous savoir près de lui, vous pouvez de votre côté vous assurer que tout aille bien.

Comment arrêter le cododo après les 6 mois de bébé ?

Les pédiatres recommandent de ne pas dépasser les 6 mois du nourrisson pour pratiquer le sommeil partagé. Bien entendu, cela peut légèrement varier d’un enfant à un autre. Après cela, le nourrisson risque de trop s’habituer à cette proximité et ne plus accepter la séparation. Une fois cette période passée, il faudra tout de même encourager bébé à dormir dans sa chambre. Il est recommandé d’y aller étape par étape : éloignez d’abord son petit lit de celui des parents avant de déplacer son berceau dans une autre pièce. Le travail se fait aussi en journée : commencez à le familiariser à l’atmosphère et aux odeurs de sa chambre lors des siestes.


Marjorie RAYNAUD pour TF1 INFO

Tout
TF1 Info