Les médias se font l’écho de toutes les catastrophes liées au réchauffement climatique.
Au lieu de transmettre ses craintes, Il vaut mieux montrer à son enfant à quel point il est important de protéger la planète.
Voici comment initier en douceur votre progéniture à la préservation de l’environnement.

Pollution, sécheresse, fonte des glaciers, feux de forêts, inondations… Les effets du changement climatique se révèlent perceptibles, y compris par les plus jeunes. Bien que cela soit inquiétant, il vaut mieux ne pas diffuser de discours alarmistes. Sensibiliser les générations futures aux enjeux climatiques s’avère essentiel. Les éduquer à l’environnement, notamment à travers des activités ludiques, est plus que conseillé.

D’autant plus que 37 % des 16/25 ans en France hésitent à avoir des enfants en raison du réchauffement climatique. C’est ce que rapporte l’étude universitaire internationale du Lancet menée dans dix pays et publiée en 2021. 

Éveiller la conscience écologique

Afin d’éviter l’éco-anxiété, génératrice de tristesse, d’agitation et de repli sur soi, il est préférable d’adopter une démarche positive. Parce que les tout-petits à partir de trois ans prennent les adultes comme modèles, l’objectif consiste à montrer l’exemple en appliquant des gestes bons pour la planète. Parmi eux, trier les déchets, ne pas jeter de détritus par terre, éteindre la lumière d’une pièce inoccupée, acheter les aliments en vrac, s’orienter vers de la seconde main pour s’habiller, etc. 

Les parents peuvent également s’inspirer de ce qui est effectué en milieu scolaire. Les enjeux liés à l’environnement et au développement durable sont au cœur des enseignements du CP à la classe terminale. Comme l’explique le Ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, favoriser l’éducation aux médias permet de mieux consommer l’information. 

Aux formats courts, souvent anxiogènes, on privilégie les documentaires qui développent l’esprit critique. Les adultes peuvent aider les enfants à discerner les informations fiables et la réalité scientifique. Pour les plus jeunes, rien de tel que des films d’animation aussi bien pensés que “Le Lorax” adapté du livre du Dr Seuss ou “Wall-E” créé en 2008 par Andrew Stanton et dans lequel un petit robot nettoie la Terre. 

Comment établir le contact entre son enfant et la nature ?

Dans naître et grandir, Barbara Bader, professeure à la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université de Laval au Canada, explique qu’il est important de développer une connexion entre son enfant et le monde vivant (arbres, plantes, animaux…). Un jeune individu qui aime la nature aura envie de la protéger.

Des activités extérieures comme une promenade en forêt, un pique-nique dans le parc, la fabrication d’une cabane ou d’un herbier permettent de s’attacher à l’environnement. Plutôt que de prendre la voiture, on peut aussi se rendre à l’école à pied ou à vélo. 

Pour comprendre le fonctionnement des plantes et du cycle de la vie, rien de tel que le jardinage. Quel que soit son âge, votre enfant prendra plaisir à s’occuper des fruits et des légumes du potager.  

Proposer aux enfants de passer à l’action

Toujours sous une forme ludique, le nettoyage d’un coin de forêt ou d’un bout de plage permet de passer à l’action et de constater les effets concrets de ses actes. Afin d’encourager votre enfant, présentez-lui l’activité comme un jeu : « celui qui le plus de déchet ramasse le plus a gagné », par exemple. 

La journée mondiale « World clean up day » qui consiste à ramasser des déchets de la nature éveille les plus jeunes à la nécessité de prendre soin de la planète. Des associations organisent chaque année ce genre d’opérations collectives ouvertes à tous. 


Emilie CARTIER pour TF1 INFO

Tout
TF1 Info