Contrôle inhibiteur : ces jeux anodins sont essentiels pour le développement de votre enfant

par Marjorie RAYNAUD pour TF1 INFO
Publié le 2 mars 2024 à 20h00

Source : Bonjour !

Le contrôle inhibiteur est l'une des trois fonctions exécutives avec la mémoire de travail et la flexibilité cognitive.
Cette fonction permet l’autodiscipline, la maîtrise de soi et la régulation des réactions émotionnelles.
Certains enfants présentent des difficultés d’inhibition, mais des activités permettent de les aider à développer cette capacité.

Lors d’un jeu ou d’une discussion, votre enfant a-t-il tendance à être très rapidement distrait ? A-t-il l’habitude de passer d’une activité à une autre sans jamais finir la première tâche débutée ? A-t-il du mal à se concentrer et à attendre son tour ? Si la réponse est oui, il présente peut-être des difficultés d’inhibition. Le contrôle inhibiteur est une fonction exécutive qui permet à chacun de s’autodiscipliner, de rester focalisé sur une tâche et de la terminer. Il est essentiel de développer cette compétence dès le plus jeune âge pour faciliter les futurs apprentissages et la vie sociale de votre enfant.

Quels sont les bienfaits d’un bon contrôle inhibiteur ?

Une maîtrise du contrôle de soi permet de rester concentré sur ce que l’on fait, et par conséquent, de favoriser l’apprentissage, l’écoute et la mémorisation. C’est une compétence sur laquelle on peut travailler dès l’âge de trois ans, ce qui évitera bien des soucis à l’école. Un enfant avec un bon contrôle inhibiteur saura en effet se retenir de bavarder, prendre la parole lorsqu’il n’y est pas autorisé. Il sera aussi déterminé à terminer une activité qu’il a commencée.

Quelles activités développent le contrôle inhibiteur des enfants ?

Plusieurs jeux permettent de développer le contrôle inhibiteur des enfants de façon ludique. Les jeux de société sont notamment fortement recommandés puisqu’ils sont la plupart du temps accompagnés de règles claires et précises. Une fois que les conditions de jeu sont exposées, expliquez aux enfants qu’il est obligatoire d’attendre son tour avant de jouer. Cette activité leur permet de travailler sur leur patience, leurs connaissances, alors qu’elle les invite aussi à réfléchir avant d’agir.

Dans la même veine, les casses-tête et puzzles, à condition que les thématiques les intéressent, encouragent les enfants à rester concentrés mais aussi à persévérer face à la difficulté. Une façon très efficace de développer le contrôle inhibiteur. S’ils trouvent l’activité ennuyante, vous pouvez également leur proposer de faire des jeux de construction, comme une tour en legos, en bois, en aimants… Le mieux est de varier les activités pour stimuler différentes zones du cerveau et habituer vos petites têtes blondes à s’autodiscipliner.


Marjorie RAYNAUD pour TF1 INFO

Tout
TF1 Info