L'info passée au crible

Covid-19 dans les écoles : qui dit vrai sur le nombre d'élèves absents ?

Felicia Sideris
Publié le 11 janvier 2022 à 15h50
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

ÉCOLE - Le groupe Écoles et Familles Oubliées s'est étonné ce dimanche que le nombre d'élèves absents soit estimé à 1,8 million. De son côté le ministère de l'Éducation nationale en a décompté 120.000. Nous faisons le point.

Plus les bancs se vident, plus le ras-le-bol se fait sentir. Face aux classes désertées, à un protocole sanitaire instable et à un variant Omicron qui dissémine les classes, les enseignants veulent faire entendre leur colère à travers une grève, prévue ce jeudi 13 janvier dans les écoles, collèges et lycées. Parmi ceux qui alertent sur cette situation, de nombreux syndicats, mais aussi le groupe Écoles et Familles Oubliées, qui n'a cessé d'alerter sur le manque d'anticipation de l'Éducation nationale depuis le début de la crise sanitaire. Pour faire comprendre l'ampleur du phénomène, ce collectif a affirmé dimanche dernier que près de 1,8 million d'élèves étaient absents des classes. Soit quinze fois plus que les dernières estimations du ministère. Qui dit vrai ?

Deux méthodes différentes

Depuis la rentrée 2020, un point de situation sur l'évolution de l'épidémie de Covid-19 en milieu scolaire est réalisé chaque vendredi. Or, dans le dernier point mis en ligne le jeudi 6 janvier - et portant sur les quatre derniers jours - les autorités indiquaient avoir enregistré 47.453 cas confirmés chez les élèves. Jean-Michel Blanquer avait également précisé que 75.000 élèves cas contacts étaient à l'isolement sur le même période. En tout, on comptabilisait donc un peu plus de 122.000 élèves absents. Interrogé par nos soins, le ministère a rappelé que ces données représentaient l'ensemble des remontées enregistrées par toutes les Académies de France "sur la base des déclarations d'absence, pour cause de Covid, effectuées par les parents".  Par ailleurs, le ministère a tenu à souligner que depuis le début de la rentrée 2020 "le nombre d'élèves absents pour cause de Covid n'a jamais atteint 1,8 million". 

Lire aussi

Alors comment expliquer ce chiffre avancé par le collectif Écoles et Familles Oubliées ? Il est en fait issu d'une interview de Bruno Bobkiewicz, secrétaire général du Syndicat national des personnels de direction de l'Éducation nationale (SNPDEN). Interrogé sur Franceinfo, celui qui se dit favorable à l'ouverture des établissements, mais pas "à tout prix", a affirmé que "15%" des élèves seraient absents. Un pourcentage qu'a ensuite généralisé le collectif aux 12.257.200 écoliers, collégiens et lycéens que compte le pays. Seulement, le taux donné par le syndicat ne peut pas être extrapolé de la sorte. 

Tout d'abord, car il ne s'appuie que sur un panel d'élus de l'organisation syndicale, comme nous l'a indiqué le SNPDEN. S'il n'a pas pu nous préciser si ce panel était représentatif et sa répartition sur le territoire, il est possible que des élus interrogés exercent dans des régions plus touchées par le Covid-19 que d'autres. En plus, ce pourcentage ne porte pas sur l'ensemble des élèves, mais uniquement sur ceux du second degré, soit de la 6ᵉ à la terminale. Ce qui représente donc 859.380 élèves, et non pas près de deux millions. 

Enfin, et contrairement aux chiffres du ministère de l'Éducation nationale, ces absences remontées par des élus du SNPDEN portent sur "tous les motifs confondus". Il peut s'agir d'élèves effectivement touchés par le Covid-19, tout comme des enfants retirés des classes sur demande des parents, cherchant à les protéger d'une éventuelle contamination ou pour d'autres motifs familiaux.

380.400 cas entre 0 et 19 ans

Alors comment avoir une idée plus précise du phénomène dans les écoles ? L'une des solutions est de se tourner vers le nombre de tests positifs dans cette tranche d'âge. Consultables en détail sur le portail Géodes, on découvre qu'entre le lundi 3 et le jeudi 6, période citée par le ministère, il y a eu 121.000 enfants de 0 à 9 ans testés positifs et 259.400 adolescents de 10 à 19 ans. Soit un total de 380.400 cas entre 0 et 19 ans. C'est près de trois fois plus que les absents recensés par le ministère. 

Certes, tous les individus âgés dans cette tranche d'âge ne vont pas à l'école, soit parce qu'ils sont trop jeunes (0 à 3 ans), soit parce qu'ils ont déjà quitté le système scolaire. Mais les bébés sont très rarement soumis aux tests nasopharyngés et le taux de scolarisation atteint tout de même 96% chez les ados de 16 ans et 94% chez ceux de 17 ans. Il ne chute à 79% qu'à partir de 18 ans.

DÉCRYPTAGE POLITIQUE - Troisième protocole en une semaine à l'école : le gouvernement navigue à vueSource : JT 13h Semaine
JT Perso

Les chiffres du ministère de l'Éducation nationale paraissent donc, encore une fois, sous-estimés par rapport à l'impact réel du Covid-19 dans les classes. Reste qu'il est impossible d'affirmer que 1,8 million d'élèves seraient en ce moment absents des bancs de l'école.

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sur Twitter : notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.


Felicia Sideris

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info