Crise d’adolescence : comment aider mon enfant ?

par Emilie CARTIER pour TF1 INFO
Publié le 30 décembre 2023 à 9h00

Source : JT 20h Semaine

La crise d’adolescence intervient entre 13 et 18 ans.
Cette période d’affirmation de la personnalité s’accompagne d’une transformation physique.
Difficile à gérer tant du point de vue de l’enfant que du parent, cette crise peut être l’occasion de resserrer les liens familiaux.

Souvent considérée comme un passage obligatoire entre le monde de l’enfance et l’âge adulte, la crise d’adolescence correspond à une période de contestation. Source d’inquiétude pour les parents, ce phénomène naturel peut s’appréhender de manière pacifique. 

Il ne doit pas être confondu avec un mal-être plus profond. Si votre enfant manifeste plusieurs symptômes comme l’échec scolaire, le repli sur soi ou la tristesse, mieux vaut consulter un professionnel. 

Accepter la transgression des règles fixées

La provocation fait partie du jeu. En faisant réagir ses proches, l’adolescent teste leur amour. Il revient aux parents de rester calmes tout en déterminant des règles précises. À eux de définir les paroles et les actes qui « ne passent pas ». 

Comme l’explique Françoise Rougeul, psychanalyste et auteur du livre « Manuel de survie pour parents d’ados qui pètent les plombs » (éditions Les Liens qui Libèrent), il est important de fixer une ligne rouge à ne pas dépasser. Pour que tout soit parfaitement clair des deux côtés, il faut un cadre. 

Toutefois, certaines transgressions sont à prévoir. Parce que l’adolescent a besoin de connaître ses propres limites, des interdits comme ne pas rentrer après minuit, ne pas fumer ou ne pas boire risquent d’être enfreints. Les parents doivent se faire une raison. Rester cohérent et ferme sans être hermétique reste la meilleure option. Exceptionnellement, laissez votre enfant aller à une fête, mais demandez-lui de respecter un horaire par exemple. 

Accepter d’endosser le mauvais rôle

Angoisse de devenir adulte, gestion des désirs et des émotions, sentiments contradictoires entre l’envie de rester dépendant et la volonté de s’émanciper… autant de préoccupations qui agitent les adolescents en proie à une crise. 

Parfois compliqué à comprendre, votre enfant peut aussi chercher à vous dévaloriser afin de se différencier. Ne faites pas preuve de susceptibilité mais rappelez-lui qu’il ne doit pas vous manquer de respect. 

Bien souvent, un décalage s’opère entre l’adolescent et le parent au niveau des centres d’intérêts et du langage. En plus de ces problèmes de communication, l’adulte est contraint d’endosser le mauvais rôle. Quand votre enfant ne respecte pas les règles, sanctionnez-le en optant pour une punition adaptée, jamais humiliante. Afin qu’il regagne votre confiance, offrez-lui l’occasion de se sentir fier. Par exemple, confiez-lui la mission de préparer le repas. 

Comment respecter l’intimité de son ado ?

Pilosité, développement de la poitrine et des hanches… ces transformations physiques amorcées dès la puberté se confirment pendant cette période. On évite soigneusement les remarques gênantes ou vexantes.  

Se montrer ouvert au dialogue sans s’imposer s’avère essentiel. Par exemple, ne prenez jamais de force un rendez-vous chez le gynécologue. Dans sa chambre, dans la salle de bains ou les toilettes, frappez toujours avant d’entrer pour ne pas créer un sentiment d’insécurité. 

Le parent doit accepter de ne pas tout régenter. Si votre progéniture a un petit-ami, évitez les remarques désobligeantes qui remettent en cause ses choix. 


Emilie CARTIER pour TF1 INFO

Tout
TF1 Info