Les résultats des évaluations nationales à la moitié de l'année de CP ont été publiés par l'Éducation nationale.
Le ministère se félicite de "résultats positifs" en français et en mathématiques par rapport à l'an dernier.
Les élèves ont particulièrement progressé dans la résolution de problèmes ou dans la lecture à voix haute de mots et de syllabes.

Des "résultats positifs" pour les élèves de CP. Dans un communiqué, le ministère de l'Éducation nationale se félicite, ce jeudi 11 avril, du bilan des évaluations nationales pour les enfants scolarisés à ce niveau au primaire. Ces tests de français et de mathématiques, qui ont lieu tous les ans, semblent démontrer un progrès par rapport à 2023 pour de nombreux types d'exercices dans ces deux matières. Même constat à plus long terme, en comparant ces données collectées lors des contrôles menés en début d'année 2024 avec celles recensées en 2020/2021.

Des progrès en lecture et en résolution de problèmes

Dans le détail, les petits Français semblent avoir amélioré plusieurs compétences cette année par rapport à leurs camarades du même niveau l'an dernier. En français, 75,4% des élèves de CP parviennent à mi-année à lire à voix haute un texte, contre 73,6% en 2023. Ils sont aussi plus nombreux à savoir écrire des syllabes (82,6% contre 80,6%) ou à comprendre des phrases lues seuls (62,8% contre 61,4%). "En 2024, la réussite des élèves retrouve donc un niveau comparable à celui de 2021 en français à l’exception de 'comprendre des phrases lues seul' (-2,5 points), 'lire à voix haute un texte' (-1,1 point) et 'écrire des syllabes dictées' (+1,5 point)", précise ainsi le ministère.

Concernant les mathématiques, des progrès sont là aussi constatés sur la base de ces évaluations. Les exercices d'addition (+1,4 point) et de soustraction (+1,6 point) ont été mieux réussis en 2024 qu'en 2023. Autre amélioration : l'écriture de nombres entiers, avec désormais plus de quatre élèves sur cinq capables de remplir cette compétence (81,2% contre 79% en 2020). Les CP progressent aussi en matière de résolution de problèmes (59,1% contre 57,5%). Toutefois, "il s’agit du domaine pour lequel le niveau de maîtrise est le moins affirmé", note le ministère.

Dans son communiqué, le ministère de l'Éducation nationale se réjouit de ces résultats de mi-année, qui, selon lui, "illustrent les effets des réformes engagées depuis 2017 à l’école primaire, comme le dédoublement progressif des classes", une promesse d'Emmanuel Macron depuis son accession à l'Élysée.


T.A.

Tout
TF1 Info