Qu’elles soient bactériennes, virales, mycosiques ou parasitaires, les infections peuvent donner lieu à des complications pendant la grossesse.
La contamination peut se faire par la salive, les rapports sexuels, les piqûres de moustiques, un contact cutané, le sang ainsi que par la nourriture.
Il est possible de prévenir les infections chez la femme enceinte par le biais de la vaccination, l’hygiène du domicile ou encore l’alimentation.

Si la plupart des médecins alertent les femmes enceintes sur la listériose, la toxoplasmose ou encore le cytomégalovirus, ces infections ne sont pas les seules dont il est nécessaire de se protéger. En cas de contamination, les conséquences peuvent être dangereuses pour la santé de la future maman ainsi que du bébé. Il est possible de les éviter en prenant les précautions nécessaires pendant la grossesse.

La vaccination contre certaines maladies est-elle autorisée ?

Lorsqu’une grossesse est déclarée, le médecin en charge du suivi va faire le point sur la vaccination de la patiente. Il est préférable de mettre à jour si besoin son statut vaccinal avant de tomber enceinte, mais ce n’est pas toujours possible. En effet, les vaccins dits vivants ou vivants atténués ne peuvent être administrés pendant la grossesse. C’est le cas de ceux contre la rougeole, oreillons, rubéole (ROR), et la varicelle. 

Durant la grossesse, il est tout de même possible de se prémunir de certaines maladies en recevant le vaccin contre la grippe, la covid-19 ou encore la coqueluche. De quoi éviter de possibles complications, mais aussi de transmettre à l’enfant, via le placenta, tous les anticorps dont il a besoin. Le médecin traitant, la sage-femme ou le gynécologue-obstétricien pourra éventuellement conseiller la femme enceinte de se faire vacciner.

L’utilisation de préservatifs durant la grossesse

Outre les infections virales, il faut également se prémunir des infections sexuellement transmissibles, à l’instar du VIH, de la syphilis, de l’herpès ainsi que de la chlamydia, pour ne citer que les plus courantes. En cas de doute sur votre état de santé ou celui de votre partenaire, il est préférable de se protéger en utilisant des préservatifs lors des rapports sexuels. Les professionnels de santé recommandent aussi de ne pas partager sa serviette de bain ou ses affaires de toilettes avec une autre personne afin d’éviter toute potentielle contamination.

La propreté du domicile

Les microbes sont malheureusement partout, raison pour laquelle il faut particulièrement leur faire la peau en cas de grossesse ! Veillez à la propreté de votre cuisine (plan de travail, évier, table) afin d’éviter la prolifération des bactéries. Si vous avez utilisé une planche à découper il y a quelques heures ou si des aliments crus y ont été disposés, lavez-la avant de vous en servir à nouveau. Le réfrigérateur doit également être régulièrement nettoyé à l’eau de Javel, mais aussi être réglé à plus de 3-4 °C. 

Une alimentation soignée et rigoureuse

L’alimentation est l’un des points clés à surveiller lors d’une grossesse. Pour éviter l’infection à la toxoplasmose, tous vos fruits et légumes doivent être lavés ou épluchés avant dégustation. De plus, la viande et le poisson sont à consommer bien cuits. Privilégiez des aliments riches en oméga-3 et antioxydants comme les graines et noix, les fruits et légumes ou encore les œufs pour renforcer votre système immunitaire et permettre au fœtus de bien se développer. La toxoplasmose peut également se trouver dans la terre ou dans la litière des chats. Il est donc recommandé d’éviter le jardinage et de nettoyer la caisse des félins, ou de porter des gants. La listeria, autre infection redoutée par les femmes enceintes, peut s’attraper par les fromages au lait cru (surtout les pâtes molles), les croûtes des fromages, la charcuterie, aliments servis à la coupe au rayon traiteur, les poissons crus et fumés… À éviter durant la grossesse. Les restes ne doivent pas être consommés après trois jours passés au frais, et surtout bien réchauffés avant d’être ingérés.

Protéger sa peau des piqûres de moustiques

Enfin, pour se protéger des virus ou des maladies transmises par les moustiques (dengue, chikungunya, paludisme etc.), il est indispensable de suivre des mesures de prévention. Si vous vivez ou partez en vacances dans des zones endémiques, protégez-vous avec un répulsif adapté aux femmes enceintes, dormez avec une moustiquaire, évitez les lieux où se trouvent des eaux stagnantes, et portez des vêtements amples.


Marjorie RAYNAUD pour TF1 INFO

Tout
TF1 Info