L’augmentation de la pilosité concerne la plupart des femmes enceintes, mais ce n’est pas systématique.
Ce phénomène est dû à l’augmentation du taux d’hormones.
Le système pileux reviendra à la normale quelques semaines ou mois après l’accouchement.

Une grossesse entraîne de nombreux bouleversements dans la vie d’une femme. Dans son corps, c’est aussi un véritable chamboule-tout des hormones ! Sous leur influence, la pilosité peut augmenter durant cette période : certaines femmes voient leurs poils pousser à vitesse grand V, parfois à des endroits insoupçonnables (haut du bras, cou, visage, doigts, orteils…). Ce phénomène est dû à une plus grande production de progestérone et d’œstrogènes dans le but de fournir au fœtus tout ce dont il a besoin pour se développer. Chaque femme est différente et chaque grossesse aussi, c’est la raison pour laquelle toutes ne subissent pas d’hyperpilosité. Bien que les poils peuvent gêner certaines, il est important de se rappeler que c’est une conséquence naturelle et normale de la grossesse, et qu’il est toujours possible de les retirer, sous certaines conditions.

Peut-on se faire épiler et se raser pendant une grossesse ?

Rassurez-vous mesdames, vous n’avez pas obligation de passer neuf mois de votre vie recouvertes par vos poils. Il est toujours possible de se raser ou de s’épiler, mais il est conseillé de ne plus utiliser de crèmes ou gels dépilatoires, la plupart du temps chimiques et nocifs pour la santé. Il en va de même pour le laser et l’épilation pulsée, les retours ne sont pas assez poussés pour affirmer que ces méthodes ne comportent aucun risque lorsque vous portez la vie. En ce qui concerne le rasoir, l’épilateur et la cire, il n’y a pas de contre-indication. Le choix de la méthode pourrait se faire en fonction de votre sensibilité, modifiée pendant la grossesse.

Pourquoi il est déconseillé de se débarrasser de sa ligne de grossesse

La ligne de poils qui se forme du haut jusqu’en bas du ventre peut impressionner certaines femmes, voire les gêner. Nous vous déconseillons vivement de retirer ces poils, même s’ils sont épais et noirs. Et pour cause, il s’agit majoritairement de duvet, qui disparaîtra totalement dans les mois qui suivent la naissance de votre enfant. Si vous les rasez ou les épilez, ils se transformeront en poils durs et définitifs. La solution alternative reste la décoloration ! Il existe des produits d’origine végétale, sans ammoniaque. Étant donné qu’elle ne traverse pas la barrière cutanée, la décoloration n’est pas dangereuse pour le bébé. 


Marjorie RAYNAUD pour TF1 INFO

Tout
TF1 Info