Les inchstones, que l’on peut traduire par petits jalons en français, sont les petites réussites de nos bambins qui méritent d’être applaudies par les parents.
Il peut s’agir de la première dent qui tombe ou encore du premier vêtement enfilé en toute autonomie.
Cette méthode éducative a toutefois ses limites et pourrait nuire à l’estime de soi de l’enfant.

Le premier anniversaire, la propreté, les premiers pas, l’entrée à l’école… Toutes ces étapes font partie des plus importantes de la vie d’un jeune enfant. Nous les appelons les "milestones", que l’on peut traduire par “tournant”. En comparaison, les “inchstones” invitent les parents à célébrer les plus petits accomplissements de leurs bambins, même ceux qui paraissent anodins. C’est le cas d’une nuit passée au propre, de la première dent qui tombe ou encore du premier mot prononcé par bébé. D’après Pinterest, cette pratique éducative ferait partie des grandes tendances parentales de l’année, mais alors, quels sont ses bienfaits et quelles sont ses limites ? On fait le point.

Les inchstones dans la tendance parentale de 2024 ?

D’après Pinterest, les "inchstones" intéressent de plus en plus de parents. Ils souhaitent trouver des idées pour célébrer comme il se doit les petites réussites de leurs enfants. Les recherches de photos sur le thème "Fêter ma première dent" ont notamment augmenté de 40 % entre septembre 2021 et août 2023. Pour "idées de fête de fin d'année scolaire" ou "idées pour célébrer les étapes mensuelles", on grimpe à 90 %.

Quels sont les bienfaits pour l’enfant de célébrer les inchstones ?

Célébrer les petites victoires des bambins aurait de nombreux bienfaits pour l’enfant. En plus de renforcer le lien que vous entretenez avec lui, il va se sentir encouragé et aimé. De plus, comme l’explique l'éducatrice parentale Kristene Geering dans les colonnes du Huffpost, "le développement de ces petites compétences peut mener à la réussite de plus grands moments." Cette méthode éducative est déjà utilisée par les parents "d’enfants aux besoins spéciaux". S’ils ne vont pas au même rythme que les autres, chaque avancée est considérée comme un succès. "Célébrer les étapes tout au long du chemin est une façon d’exprimer la joie que les parents ont ressentie lorsqu'ils ont vu ces petites réalisations", précise la spécialiste. Néanmoins, il faut veiller à ne pas tomber dans les excès.

Les limites de cette méthode éducative

Les "inchstones" doivent rester "exceptionnels" afin de ne pas perdre de leur magie. "Si vous mangez du gâteau et de la glace à chaque fois que votre enfant fait des progrès, cela va vite perdre tout sens, comme un Noël qui ne finit jamais", explique Kristene Geering. À terme, les félicitations n’auront plus aucun effet sur votre enfant, qui peut ne plus chercher à évoluer. De plus, il peut facilement croire que tout ce qu’il fait vous émerveille, ce qui ne lui permet pas d’apprendre de ses échecs. Tout est question de "dosage" et de votre façon de “célébrer" un petit accomplissement. Naturellement, rien ne vous empêche de faire un gros câlin et un sourire à votre enfant quand il réussit une nouvelle tâche, mais l’idée est de ne pas dévaliser le rayon jouets et inviter toute la famille à la moindre occasion.


Marjorie RAYNAUD pour TF1 INFO

Tout
TF1 Info