Dès la rentrée, une réforme du lycée professionnel entre en vigueur.
Elle prévoit notamment une petite indemnité pour les lycéens : ils seront rémunérés durant leurs stages, à hauteur de 50 à 100 euros par semaine selon le niveau.
Un élève en bac pro pourra ainsi cumuler 2100 euros pour l'ensemble de son cursus.

Un coup de pouce pour les élèves en lycée professionnel. Dès la rentrée, ces 620.000 lycéens pourront bénéficier d'une petite rémunération durant les stages effectués en entreprise, alors qu'ils ne touchaient jusqu'alors aucune indemnité. Une nouvelle réforme, annoncée en mai par le gouvernement dans l'espoir d'encourager les jeunes à rejoindre ces filières, entre en effet en vigueur dès lundi 4 septembre. 

Cette rémunération, prise en charge par l'État, sera progressive, en fonction du niveau d'études du stagiaire. Elle s'élèvera à 50 euros par semaine en classe de seconde, 75 euros en première et 100 euros en terminale. Un élève en bac pro cumulera ainsi 2100 euros d'indemnisation pour l'ensemble de son cursus. Ce montant sera transmis au jeune "directement via l’établissement, mais pas via l’entreprise", avait précisé un conseiller de l'exécutif auprès de LCI en mai dernier. 

Cette réforme du lycée professionnel est l'un des chantiers prioritaires du gouvernement : Emmanuel Macron y a consacré sa rentrée ce vendredi, à l'occasion d'un déplacement à Orange, dans le Vaucluse. L'occasion pour le chef de l'État de regretter une "situation inacceptable" dans ces établissements, déplorant "de l'assignation à résidence (...) de beaucoup d'injustice et de déterminismes familiaux". Mais il n'y a pour autant "aucune fatalité", a-t-il défendu devant les professeurs du lycée de L'Argensol. La réforme de l'exécutif prévoit aussi la création de nouveaux dispositifs contre le décrochage et pour l'insertion des jeunes, la création de "bureaux des entreprises" dans les lycées. 


M.L (avec AFP)

Tout
TF1 Info