Veillez à ne pas minimiser la source de stress de votre enfant.
Passer du temps de qualité avec son enfant renforcera votre lien à l’approche du jour J.
Instaurer une routine préscolaire permettra de rassurer l’enfant avant la rentrée.

La date de la rentrée approche et l’anxiété de votre enfant ne fait que s’accentuer. À l’instar des adultes, chaque grand changement peut être source de craintes et d’angoisses. Peur de l’échec, du regard des autres, difficultés scolaires… Les raisons de ses appréhensions peuvent être multiples, c’est la raison pour laquelle il existe plusieurs façons d’aider son enfant à surmonter son stress.

Identifier la source d’angoisse de votre enfant

Chaque enfant manifeste son stress à sa manière. Il peut se montrer plus agité que d’habitude, plus colérique, ou au contraire se murer dans le silence et se refermer sur lui-même. L’essentiel est d’identifier la source de ses angoisses. A-t-il peur de ne pas se faire de copains ? D’avoir de mauvaises notes ? De ne pas s’entendre avec les professeurs ? Que ce soit la peur de l’inconnu, une crainte liée à la performance ou bien liée au regard des autres, il est important d’en parler avec lui afin de comprendre pourquoi il se sent ainsi. Une fois le problème identifié, montrez-vous rassurant et aimant. Surtout, veillez à ne pas minimiser ses appréhensions, car s’il ne se sent pas pris au sérieux, le sentiment d’angoisse de votre enfant risque de se renforcer, tandis que lui, ne prendra plus la peine de se livrer à vous.

Se montrer disponible et rassurant

Un enfant a besoin de l’attention de ses parents à chaque instant, mais encore plus lorsqu’il ne se sent pas bien. Même si, au départ, il refuse de vous parler ou vous dire ce qui le chagrine, au fond, il envoie un message d’alerte. Prenez donc le temps nécessaire de discuter avec lui, de pratiquer ses activités favorites avec lui et adoptez une attitude bienveillante et rassurante. S’il se sent bien à la maison, ses doutes et ses craintes vont petit à petit se dissiper. L’amour et la tendresse peuvent faire de grands miracles !

Instaurer une routine préscolaire

Pour démarrer du bon pied et avec l’esprit clair, votre enfant a besoin d’une routine adaptée au rythme de l’école. Plusieurs semaines avant le jour J, il est recommandé de le coucher plus tôt que durant les vacances et d’éviter les écrans ou jeux excitants avant d’aller au lit. À l’avance, vous pouvez définir ensemble une heure idéale pour les activités parascolaires et les devoirs.


Marjorie RAYNAUD pour TF1 INFO

Tout
TF1 Info