Réussir l'éducation de ses enfants

Baisse du niveau d’orthographe : quelles fautes reviennent le plus chez les CM2 ?

M.D.
Publié le 7 décembre 2022 à 18h30
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Le niveau d'orthographe des élèves de fin d'école élémentaire continue de baisser, montre une enquête du ministère de l'Éducation nationale.
La même dictée est utilisée depuis 1987 afin d'évaluer les élèves en classe de CM2.
On fait le point sur les erreurs les plus courantes chez les élèves.

En 35 ans, le niveau d’orthographe des élèves marque un net recul. Selon le ministère de l’Éducation, qui a publié les résultats de sa dernière enquête sur le sujet ce mardi 6 décembre, le nombre de fautes d’orthographe et de grammaire chez les élèves de classe de CM2 a été multiplié par deux en moyenne au cours de cette période. Pour mener cette évaluation, la même dictée a été utilisée que lors des enquêtes précédentes (1987, 2007 et 2015), un texte d’une dizaine de lignes comprenant 67 mots et 16 signes de ponctuation. 

Avec 19,4 erreurs en 2021, la baisse de niveau des élèves est un peu moins marquée qu’en 2015, où la moyenne était alors de 17,8 fautes, contre 14,7 en 2007 et 10,7 en 1987, relève toutefois l'Agence des statistiques du ministère de l'Éducation, dans sa note d'information. Premier constat, c’est l’orthographe grammaticale, en particulier les règles d’accord, qui demeure la source principale de difficultés. Sur ce point cependant, la baisse observée entre 1987 et 2015 ne se poursuit pas en 2021, soulignent les auteurs de l'étude.

Les erreurs les plus fréquentes

Regardons dans le détail les erreurs les plus fréquentes détectées dans cette dictée, dont le texte est à retrouver ici. Pour "tombait" par exemple, l’accord entre le sujet et le verbe passe de 87% de taux de réussite en 1987 à 56,9% en 2021. Il connait cependant une légère amélioration entre 2015 et 2021. Il en va de même pour "demandaient".  On trouve également parmi les erreurs les plus fréquentes l'accord de l'adjectif "inquiets" de la dictée, qui passe de 46,2% de réussite en 1987 à 25,3% en 2021. Concernant l’accord du participe passé, 36,3% des élèves écrivent correctement le mot "rentrés" en 2021, alors qu'ils étaient 66,7% en 1987. 

Les erreurs lexicales, quant à elles, restent les moins fréquentes. "En 2021, les élèves ont fait, tout comme en 2015, en moyenne 3 erreurs lexicales (contre 2,6 en 2007 et 2,1 en 1987)", écrivent les auteurs de l'étude.  Deux mots, "peut-être" et "aussitôt", des adverbes concentrant dès 1987 les difficultés des élèves, ne sont correctement orthographiés que par la moitié des  enfants évalués en 2021. L’adverbe "certainement" a, quant à lui, encore perdu 4,7 points par rapport à 2015 et 18,3 points par rapport à 1987, avec un taux de réussite de 43,1%.

Lire aussi

Globalement, cette baisse des résultats touche l'ensemble des élèves, quels que soient leur sexe et leur âge, même si les filles sont plus performantes : elles font en moyenne 17,7 erreurs, cogarçonsntre 21,1 pour les . En revanche, sans surprise, les différences de performances à la dictée continuent d'être liées à l'environnement social des élèves. Ainsi, le groupe composé des élèves d'écoles les moins favorisées a fait en moyenne 21,9 erreurs, contre 15,5 dans le quart composé des écoles accueillant les élèves les plus favorisés. Le poids de l'origine sociale des élèves reste un facteur déterminant, soulignent les auteurs de l'étude.


M.D.

Tout
TF1 Info