Les devoirs sont rarement un moment agréable à la maison.
Un cauchemar pour les enfants, mais aussi pour les parents.
Dans "Bonjour ! La Matinale TF1", Benjamin Muller vous aide à rester zen en toutes circonstances.

Pour beaucoup de parents, les devoirs des enfants peuvent ressembler à l'un des cercles de l'Enfer de Dante. À vous de choisir lequel. Vous rentrez d'une longue et exténuante journée de travail et là, il faut se replonger dans cette matière que l'on pensait avoir laissée loin derrière nous : les mathématiques !

Au moment d'essayer de comprendre un problème, de résoudre une équation ou tout simplement de se rappeler comment poser une division, l'angoisse monte, l'énervement n'est pas loin. Rassurez-vous, pour beaucoup de parents, les devoirs des enfants sont des moments très compliqués à traverser. Même pour Benjamin Müller qui a avoué avoir la "goutte" quand il assiste sa fille. Son conseil donc : faire preuve d'humilité et accepter le fait que vous n'avez pas la science infuse et que "vous ne pouvez pas tout savoir tout de suite".

Ces trois règles à mettre en place quand on aide ses enfants

Benjamin Müller a mis en place trois règles à suivre pour mettre son enfant dans les meilleures conditions pour faire les devoirs. Ces trois règles se résument à trois mots, faciles à retenir : habitude, plaisir, détente. Le chroniqueur de "Bonjour ! La Matinale TF1" explique qu'il faut installer une routine avec ses petites têtes blondes et faire des devoirs un rendez-vous quotidien, à la même heure. Cela peut être avant les douches ou après le goûter.

Pour que les devoirs ne soient pas un enfer, il faut que ce soit un plaisir et que l'enfant associe ce moment à un moment de joyeux et non pas à une corvée. En gros, on essaie de lui faire oublier qu'il travaille en trouvant des moyens de l'amuser. Enfin, dernier point : la détente ! Ce n'est pas parce que votre enfant apprend une poésie, qu'il faut se tenir droit comme un piquet et afficher une mine déconfite. Encore une fois, on se détend, on essaie de s'amuser, de théâtraliser la poésie. On apprend mieux en s'amusant et tout le monde est moins stressé. Tout le monde est gagnant !

Faire preuve d'indulgence avec son enfant

Si vous êtes fatigués après votre journée de travail, il en est de même pour votre enfant après sa journée d'école. Il peut être démotivé, ne pas comprendre, dépassés au moment de faire les devoirs. Plutôt que de s'énerver et entrer dans une colère noire lorsqu'il s'écrit que "les maths ça ne sert à rien", essayez de comprendre son inconfort, de le rassurer et de faire preuve de bienveillance. Un parent n'est pas un instituteur ou un professeur bis. Quand il rentre chez lui, votre tête blonde est votre enfant, pas un élève. Donc, plutôt que perdre patience, rappelez-lui les obstacles qu'il a déjà surmontés et d'adopter la stratégie des petits pas : des petits objectifs pour éviter le découragement et l'énervement. 

La chronique est à retrouver dans la vidéo en tête de cet article.


Sabine BOUCHOUL | Chronique "Bonjour ! La Matinale TF1" : Benjamin MÜLLER

Tout
TF1 Info