Selon un sondage réalisé par l'institut CSA pour Cofidis, 65% des parents vont réduire leur budget alloué à la rentrée scolaire.
Dans le même temps, le recyclage est la pratique privilégiée pour faire baisser la facture.
D'après plusieurs études, le coût de cette nouvelle rentrée s'est envolé par rapport à 2022.

Une rentrée scolaire sous la pression de l'inflation. À quelques jours du retour des élèves en classe, une étude vient éclairer encore davantage à quel point les préparatifs de la nouvelle année scolaire sont perturbés par l'explosion des prix. Selon un sondage réalisé par l'institut CSA pour la société de crédits Cofidis, près des deux tiers (65%) des parents vont "se restreindre pour les dépenses liées à la rentrée scolaire de leurs enfants cette année".

"Ces résultats nous confirment bien que l’inflation touche l’ensemble des postes de dépenses, même ceux dédiés à l’instruction des enfants", éclaire Mathieu Escarpit, directeur marketing de Cofidis France dans le communiqué dévoilant les résultats de cette enquête d'opinions* menée en juin dernier. "Les parents et particulièrement les jeunes parents, choisissent de se restreindre pour en limiter les coûts", ajoute Mathieu Escarpit. En effet, la tendance est encore plus forte chez les parents âgés de 25 à 34 ans. 79% d'entre eux ont ainsi prévu de restreindre les dépenses liées à la scolarité de leur(s) enfant(s). 

Dans le détail, la première variable d'ajustement sera celle de l'habillement pour 59% des sondés ayant prévu de se restreindre. Une tendance en hausse de deux points par rapport à la même étude datant de 2022, pointe l'institut de sondage. Viennent ensuite les articles de sport (pour 40% des sondés), puis les inscriptions aux activités extra-scolaires (37%) ou bien encore les fournitures scolaires (37% également). 

Plus inquiétant, un parent sur cinq confronté à cette situation de "réduction de coûts" entend rogner sur les dépenses liées à l'achat des livres et des manuels scolaires nécessaires à son (ou ses) enfant(s). En un an, ce point précis augmente de 7 points. Enfin, 13% des parents ont prévu de réduire les dépenses en renonçant (au moins en partie) à l'inscription à la cantine.

Le recyclage, la stratégie privilégiée pour réduire la facture

Face à cette situation, une stratégie s'impose : celle du recyclage. Près d'un parent sur deux (49%) forcé de réduire ces dépenses scolaires entend "réutiliser les anciennes fournitures, vêtements et équipements". Dans le même temps, 46% des parents envisagent de privilégier l’achat de nouveaux matériels en rognant sur l’inscription aux activités extra-scolaires

D'après une étude publiée le 16 août dernier et menée par la Confédération Syndicale des Familles, le coût des fournitures scolaires est en hausse de 11,3% à la rentrée 2023, pour les élèves de l'école élémentaire, du collège et du lycée. Selon la CSF, le coût moyen d'une liste complète de fournitures à la rentrée 2023 s'élève à 233 euros pour un élève en école primaire, contre 190 euros en 2022 (+23%), 371 euros pour un collégien (+3,5%) et 427 euros pour un lycéen (+3,1%).  

*Ce sondage a été réalisé sur un échantillon représentatif de 1.000 Français âgés de 18 ans et plus du 21 au 28 juin 2023. La méthode des quotas basée sur le sexe, l’âge, la profession de la personne interrogée, la région et la catégorie d’agglomération a été respectée.


B.L.

Tout
TF1 Info