VIDÉO - Redoublement, brevet... Ce qui va changer au collège en 2024

par La rédaction de TF1info | Reportage Marie Croccel, Julien Bervillé
Publié le 6 décembre 2023 à 12h22

Source : JT 20h Semaine

Le classement international Pisa dresse un constat alarmant : le niveau des élèves français en mathématiques a encore baissé ces dernières années.
Le ministre de l'Éducation Gabriel Attal a annoncé de nouvelles mesures pour tenter d'enrayer la dégringolade.
TF1 vous les détaille.

Les maths, maillon faible de notre système, feront comme le français l'objet d'une attention particulière. Dès l'an prochain, en 6ᵉ et 5ᵉ, dans l'ensemble des collèges de France, des groupes de niveaux seront mis en place dans ces deux matières, avec un maximum de quinze élèves dans les groupes les plus faibles. Cela signifie plus d'enseignants. "Il faudrait déjà que les profs soient là en fait, parce que ma fille n'a pas eu classe de mathématiques pendant trois semaines-un mois", réagit une passante dans le reportage du 20H de TF1 ci-dessus.

Alors que les professeurs se font déjà trop rares, le ministre de l'Éducation nationale prend date. "Sur le quinquennat, c'est potentiellement plusieurs milliers de postes qu'on va devoir créer au collège pour adapter cette scolarité, c'est absolument nécessaire si on veut faire progresser tout le monde", a déclaré Gabriel Attal mardi, en annonçant ces mesures dans la foulée de la publication de l'étude internationale Pisa 2022, qui pointe en France une baisse "historique" du niveau des élèves en mathématiques.

Un enseignement différencié, mais aussi plus exigeant. Cela passera par un recours "facilité au redoublement", sujet sensible : les enseignants, et non plus les familles, auront désormais le dernier mot.

En outre, autre exigence en l'entrée au lycée sera désormais conditionnée par l'obtention du brevet. C'est plus cohérent selon Lucas Girard, professeur de mathématiques interrogé par TF1. "Les élèves qui passent quand même en seconde générale alors qu'ils n'ont pas leur brevet, je pense que dans plus de 99% des cas, voire 100% des cas, ce sont des élèves qui vont devoir de toute façon se réorienter", assure-t-il. La réforme passe également par une refonte des programmes de primaire. Elle s'accompagnera d'une approche plus concrète des mathématiques.


La rédaction de TF1info | Reportage Marie Croccel, Julien Bervillé

Tout
TF1 Info